Actualisé 20.03.2020 à 14:49

Mobilité

Les vélos électriques ont toujours la cote en Suisse

Les ventes de bicyclettes à moteur ont progressé de plus de 19% en 2019. La branche craint toutefois des difficultés à venir à cause de la pandémie de coronavirus.

Plus d'un vélo sur trois vendu l'an dernier en Suisse disposait d'un moteur électrique.

Plus d'un vélo sur trois vendu l'an dernier en Suisse disposait d'un moteur électrique.

Keystone

Les ventes de vélos électriques ont poursuivi leur croissance l'an dernier, après l'envolée de 27% affichée en 2018. Mais alors que ces dernières ont bondi de 19,1% en un an à 133'000 unités, la branche craint désormais des difficultés de livraison, en plus de problèmes de liquidités, consécutivement à la crise du coronavirus.

Considéré dans son ensemble, le marché suisse de la bicyclette a progressé l'an dernier de 5,2% à 363'497 unités, indique vendredi velosuisse, l'Association suisse des fournisseurs de bicyclettes. Ainsi en 2019, plus d'un vélo sur trois (36,6%) ayant trouvé preneur en Suisse disposait d'un moteur électrique.

Selon une enquête de velosuisse, les marchands de cycles sont préparés à la lutte contre le coronavirus. C'est également une nécessité urgente. Mais dans un contexte d'utilisation croissante de vélos au détriment des transports publics, les besoins en matière de travaux d'entretien et de réparation, de pièces détachées et de vélos progressent aussi.

Si les importateurs estiment actuellement pouvoir répondre à la demande, des difficultés de livraisons pourraient intervenir dans le cas où la chaîne d'approvisionnement en provenance de Chine et d'Asie du Sud-Est, et plus récemment aussi d'Europe, ne devait pas rapidement redémarrer. Certaines pièces et modèles de vélos très demandés sont difficiles à obtenir.

Contact par téléphone

Pour l'heure, l'activité de vente de vélos n'est pas visée par les fermetures ordonnées par le Conseil fédéral. Les ateliers de réparation de vélos, entre autres, peuvent ainsi rester ouverts afin d'assurer la mobilité de la population, ajoute velosuisse.

Toutefois, afin de limiter le risque d'infection, l'association recommande aux clients dans le cas de l'achat d'un vélo de privilégier le contact avec les vendeurs par téléphone, chat, e-mail ou encore par l'entremise des boutiques en ligne ou les médias sociaux. Les commandes peuvent ensuite être livrées par la poste ou par un transporteur privé.

Velosuisse appelle la clientèle à régler les factures via un paiement sans espèces ou un virement bancaire, afin d'éviter des problèmes de liquidités dans le secteur. Le personnel est également invité, en particulier dans les nombreux petits ateliers de réparation de vélos, à éviter autant que possible tout contact avec les clients et à garder une distance suffisante. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!