Les ventes de Nestlé ont progressé de 9,1 % à 72,2 milliards de francs
Actualisé

Les ventes de Nestlé ont progressé de 9,1 % à 72,2 milliards de francs

Nestlé continue à afficher une très forte croissance des ventes après neuf mois cette année.

Le chiffre d'affaires a bondi de 9,1 % à 72,2 milliards de francs, comparé à janvier-septembre 2005.

La croissance organique du numéro un mondial de l'industrie alimentaire ressort à 6,1 % et la croissance interne réelle de la firme est ressortie à 4,8 %, selon un communiqué diffusé jeudi. Le premier taux est pile au niveau du consensus des analystes tandis que le second le surpasse de 0,2 point.

Dans un communiqué diffusé jeudi, la multinationale vaudoise réitère ses principaux objectifs annuels, à savoir se situer dans le haut de la fourchette d'une hausse des ventes organiques de 5 à 6 % ainsi qu'une amélioration de la marge d'exploitation (marge EBIT) en devises locales.

L'Europe en retrait

Le chiffre d'affaires a progressé dans toutes les grandes zones d'activité. L'Europe demeure toutefois à la traîne avec une croissance organique de 2,1 % à 19,4 milliards de francs. Le premier marché mondial de Nestlé, celui des Amériques, présente ici une hausse de 6,5 % à 22,5 milliards.

Quant à la zone recoupant l'Asie, l'Afrique et le Pacifique, sa croissance organique y caracole à 7,4 %, à 11,4 milliards de francs. La division Nestlé Waters présente une hausse de 6,1 % à 4,3 milliards et celle de la nutrition une augmentation de 6,1 %.

Un nouveau responsable

Le groupe mise désormais beaucoup sur ce dernier domaine, qui développe et produit des aliments spécifiques, comme les petits pots pour bébés, ou enrichis de manière à avoir un impact positif sur la santé. A ce titre, elle crée une nouvelle fonction, celle de «chief technology officer» (CTO) ou directeur technologique.

Cette charge sera assumée dès février prochain par Werner Bauer, actuel directeur technique, production, recherche et développement. Par ailleurs, Nestlé regroupe les fonctions achat, fabrication et logistique au niveau de la direction de groupe.

Le géant veveysan assure encore que d'ici la fin de l'année, il aura réalisé 80 % de son programme de rationalisation «Globe». Conséquence de l'approche de la fin du programme, son responsable Chris Johnson se retirera et succédera à José Lopez comme chef du marché japonais. Il sera remplacé par Olivier Gouin. (ats)

Ton opinion