Actualisé 24.11.2008 à 12:35

Libre choix de l'école

Les Verts disent non au libre choix de l'école

Les Verts suisses déplorent le risque de «tourisme scolaire».

Dans un papier de position, le parti ne veut pas d'une école publique de «second choix» et déplorent le risque de «tourisme scolaire». Ils posent également leurs conditions au financement des établissements privés.

Le libre choix en matière de scolarisation auraient d'abord comme conséquence néfaste une «désolidarisation croissante due au déficit d'image de l'école publique», invoquent les Verts suisses lundi dans un communiqué. Autre fâcheuse conséquence, le «tourisme scolaire» serait « générateur de nuisances pour l'environnement».

Le libre choix induirait également une «explosion des coûts» en raison des difficultés de planification et d'organisation des infrastructures scolaires. Pour les Verts suisses, les études scientifiques effectuées sur la question ne plaident pas en faveur du libre choix.

Les Verts sont toutefois favorables au soutien limité de l'Etat aux écoles privées. Le parti pose plusieurs conditions. Les établissements privés se doivent notamment d'accueillir des élèves sans discrimination sociale ou religieuse. Ils sont aussi tenus d'offrir aux enseignants des conditions respectant les normes s'appliquant au personnel de l'Etat. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!