Actualisé 12.10.2016 à 06:50

Votation 27 novembre

Les Verts épinglés sur le coût de leur campagne

L'alliance en faveur de l'initiative «Sortir du nucléaire» soumise au peuple le 27 novembre dispose d'un budget de 2 millions de francs. Mais l'origine de l'argent est floue.

de
cht/nxp
Les Verts disposent d'un budget de 2 millions pour la bataille contre le nucléaire.

Les Verts disposent d'un budget de 2 millions pour la bataille contre le nucléaire.

photo: Keystone

La campagne sur la votation du 27 novembre consacrée à l'initiative des Verts Sortir du nucléaire bat son plein. Après les initiants, la semaine dernière, c'était au tour mardi du Conseil fédéral de monter au front sur ce thème. Et Doris Leuthard a sorti l'artillerie lourde, preuve qu'elle prend très au sérieux le texte. Et pour cause: rarement les partisans de gauche d'une initiative n'ont mis autant de moyens dans une campagne.

A la demande du Blick, le porte-parole de l'alliance de gauche derrière le texte a indiqué qu'elle disposait d'un budget de 2 millions de francs. Si une bonne partie de cet argent provient de petits donateurs, la majorité des fonds provient des organisations qui parrainent l'initiative.

WWF et Greenpeace généreux donateurs

La part du lion revient aux organisations environnementales telles que Greenpeace et le WWF, indique le Blick. Ainsi bien sûr que les Verts qui ont lancé le texte peu après la catastrophe de Fukushima. Mais pas moyen de savoir quels montants ont été versés de part et d'autre. «Nous indiquons volontiers notre budget global, mais nous ne donnerons aucun chiffre sur les sommes versées par les ONG», a ainsi annoncé Regula Ritz, la présidente des Verts.

Détail piquant: ce sont les mêmes Verts qui ont lancé en avril dernier l'initiative «pour plus de transparence dans le financement de la vie politique», épingle le Blick. Celle-ci réclame la publication des comptes des partis politiques, l'interdiction des dons anonymes et l'annonce de tous les dons de plus de 10'000 francs par personne et par an à un parti ou à un comité.

Pas de chiffres indiqués

Du coup, le Blicka cherché à savoir quels montants avaient été versés auprès des organisations et partis. Le parti socialiste aurait payé moins de 10'000 francs, selon son porte-parole, alors qu'il avait dépensé 275'000 francs pour la campagne sur la caisse unique. Greenpeace a mentionné de son côté une somme substantielle, tandis que le WWF n'a pas non plus voulu énoncer ne serait-ce qu'un ordre de grandeur.

A noter toutefois que les opposants à l'initiative «Sortir du nucléaire» ne sont pas plus transparents et ne mentionnent pas davantage de chiffres que les partisans. Selon les Verts, la campagne pour le non, emmenée par le PDC, représenterait une somme de plus de 10 millions de francs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!