Collombey-Muraz (VS): Les Verts et le PS exigent le départ de Buttet
Actualisé

Collombey-Muraz (VS)Les Verts et le PS exigent le départ de Buttet

Le Conseil général s'était montré divisé sur le sort du président de la commune, lundi soir. Les socialistes ont exigé mercredi la démission de l'élu PDC.

par
akh
Yannick Buttet a quitté temporairement son poste de président de commune.

Yannick Buttet a quitté temporairement son poste de président de commune.

Keystone/Peter Schneider

Le cas de Yannick Buttet, conseiller national démissionnaire, a été discuté lundi soir, lors du Conseil général de Collombey-Muraz (VS). L'élu PDC souhaite reprendre son poste de président de la commune quand sa santé sera rétablie. En congé maladie, il n'a pas assisté à la réunion.

Ce mercredi, la section collombeyroude du parti socialiste a fait savoir qu'elle demandait la démission immédiate de Yannick Buttet. Via communiqué, le PS considère que les agissements présumés de l'élu PDC «ne sont pas compatibles» avec la fonction de chef de l'Exécutif. Olivier Turin, actuel président par intérim, n'a pas participé à la prise de position.

Soutien

Les Verts s'alignent sur leur comité cantonal et demandent la démission de Yannick Buttet, rapporte «Le Nouvelliste». Le PLR et la gauche appellent à une position claire du PDC. Ce dernier soutient le municipal à la tête de la commune. Quant à l'UDC, elle n'a pas tranché.

Pascal Knubel, à la tête du PDC collombeyroud, maintient sa confiance envers Yannick Buttet. «Nous avons besoin d'une personnalité forte, compétente, et jusqu'à preuve du contraire, ses compétences et sa gestion n'ont pas été mises en cause», explique-t-il.

Gauche divisée

Cédric Zürcher, président du PLR, juge à titre personnel qu'un «problème de cohérence et d'image» subsiste. Cité par le quotidien valaisan, il indique: «Je ne vois pas bien comment il ne pourrait plus être apte à être conseiller national et demeurer président de Collombey-Muraz.»

Le déficit d'image pour la commune est aussi relevé par le groupe PS - Centre gauche. Véronique Chervaz estime que «la commune ne doit pas être une sorte de parent pauvre». Daniel Schmid a interpellé la municipalité sur ce sujet ainsi que sur la durée pendant laquelle l'Exécutif peut fonctionner avec une personne en moins. Il souhaite par ailleurs que Yannick Buttet démissionne.

Intérim

Yannick Buttet avait temporairement quitté ses mandats électifs à la suite des révélations du «Temps» concernant une plainte pénale pour contrainte en Valais et des témoignages de harcèlement sexuel. Olivier Turin occupe la fonction de président de la commune par intérim. Il a expliqué lundi soir que «l'équipe municipale est prête à œuvrer, sans limite dans le temps».

Yannick Buttet a annoncé dimanche qu'il démissionnait du Conseil national. Le Valaisan dit avoir pris cette décision dans l'intérêt de sa famille et de son parti. Il suit une thérapie pour maîtriser sa consommation d'alcool.

Ton opinion