Actualisé 12.06.2009 à 14:05

Démission de Pascal Couchepin

Les Verts laissent la porte ouverte à une candidature

Pascal Couchepin était un «homme d'Etat impressionnant», a indiqué en guise d'adieu Ueli Leuenberger, le président des Verts.

Le Valaisan était le seul à savoir répondre à Christoph Blocher. Les Verts décideront après la pause estivale s'ils brigue un siège au gouvernement.

M. Leuenberger a souligné vendredi à l'ATS que son parti était souvent opposé à la politique du ministre de l'intérieur, surtout en matière de santé. Autre critique: que les réformes en matière d'assurances sociales prônées par le conseiller fédéral ne soient pas parvenues à s'attirer une majorité de sympathisants.

Pour ce qui est de la succession du Valaisan, le parti écologiste se pronocera à la rentrée sur une candidature verte. Si tel n'est pas le cas, le but principal des Verts sera d'éviter que les forces néolibérales n'aillent en augmentant au gouvernement.

Pour succéder à Pascal Couchepin, les Verts estiment que la Suisse a besoin d'un conseiller fédéral qui s'engage avec détermination dans la voie de la portection du climat, des investissements dans une économie durable, d'un régulation du secteur financier et d'un renforcement des institutions sociales. Et de rappeler qu'avec leurs 10%, les Verts ont «en tout cas davantage droit» à un siège au gouvernement que le PDC ou le PLR à deux.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!