Succession Burkhalter: Les Verts poussent le PLR à présenter une femme
Actualisé

Succession BurkhalterLes Verts poussent le PLR à présenter une femme

La présidente des Verts Regula Rytz estime que le facteur Femmes est tout aussi important que la représentation du Tessin dans la succession à Didier Burkhalter.

Regula Rytz.redoute une sous-représentation des femmes après le départ de Doris Leuthard, doyenne du gouvernement.

Regula Rytz.redoute une sous-représentation des femmes après le départ de Doris Leuthard, doyenne du gouvernement.

Keystone

Les Verts appellent le parti libéral-radical à présenter une femme sur le ticket pour la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. «L'égalité est un thème essentiel pour notre parti», rappelle samedi dans la presse la présidente des Verts, Regula Rytz.

«Il n'y a plus que deux conseillères fédérales, et si (la présidente de la Confédération et ministre des transports) Doris Leuthard, doyenne du gouvernement, s'en va, il n'y en aura plus qu'une», constate Mme Rytz dans un entretien diffusé samedi par 24 Heures et la Tribune de Genève.

Selon elle, l'exécutif fédéral était très «progressiste», lorsqu'il comptait quatre femmes. «Cette majorité avait décidé de la sortie du nucléaire», remarque-t-elle.

Candidature tessinoise et facteur femme

Alors que beaucoup de personnes estiment que le tour est venu pour les italophones, qui ne sont plus représentés au Conseil fédéral depuis le départ de Flavio Cotti (PDC) en 1999, la présidente des Verts juge qu'«il ne faut pas faire de hiérarchie».

Burkhalter sur sa démission

Description: Le dossier européen n'a pas pesé dans le choix de Didier Burkhalter de démissionner, selon lui. Mais le Conseil fédéral a besoin de se renouveler, a-t-il lancé devant la presse mercredi à Berne.

«La représentation du Tessin est importante», mais «le facteur femme aussi», poursuit-elle, ajoutant d'autres critères encore comme l'ouverture sur les questions sociales et écologiques. «Si le PLR trouve une femme tessinoise qui a ces caractéristiques, tant mieux», note M. Rytz.

La Suisse latine doit être représentée

Pour le PLR, l'un des critères est que le successeur de Burkhalter représente la Suisse latine. Interview avec Christian Lüscher.

Le PLR tessinois a décidé de ne présenter qu'une seule candidature à la succession de Didier Burkhalter. Le conseiller national Ignazio Cassis, chef du groupe parlementaire, part favori. L'ancienne conseillère nationale et conseillère d'Etat Laura Sadis n'exclut pas de se proposer.

Les sections cantonales du PLR ont jusqu'au 11 août pour présenter un candidat. Un comité de sélection examinera les propositions, mais c'est le groupe parlementaire qui choisira le 1er septembre le ticket officiel du parti. L'assemblée fédérale aura le dernier mot le 20 septembre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion