Suisse: Les Verts saint-gallois renoncent à l'exécutif
Publié

SuisseLes Verts saint-gallois renoncent à l'exécutif

Les Verts ont retiré leur candidate Rahel Würmli afin d'améliorer les chances de la gauche de défendre son second siège à l'exécutif saint-gallois au second tour.

Le retrait de Rahel Würmli augmente les chances de la dernière candidate de la gauche.

Le retrait de Rahel Würmli augmente les chances de la dernière candidate de la gauche.

Keystone

Trois candidats se disputeront les deux sièges encore vacants au second tour de l'élection au gouvernement st-gallois, le 19 avril prochain. Les Verts retirent leur candidate Rahel Würmli et soutiennent la socialiste Laura Bucher face aux deux prétendants bourgeois.

Dimanche dernier, cinq des sept fauteuils de ministres avaient été attribués dès le premier tour. Les quatre sortants Bruno Damann (PDC), Marc Mächler (PLR), Fredy Fässler (PS) et Stefan Kölliker (UDC) ont été élus d'emblée, de même que la maire de Wil Susanne Hartmann (PDC).

Candidat à un second siège UDC, Michael Götte s'est classé en 6e position, sans obtenir la majorité absolue. Il a devancé le libéral-radical Beat Tinner et la socialiste Laura Bucher. Entretemps, les trois partis ont décidé de relancer leur candidat(e) pour le second tour.

Neuvième, la Verte Rahel Würmli a réalisé un score proche des candidats qui la précèdent. Son parti renonce toutefois à la maintenir en course afin d'améliorer les chances de la gauche de défendre son second siège à l'exécutif, indique-t-il mercredi. Malgré ses gains au législatif, la gauche ne peut pas proportionnellement prétendre à davantage de mandats au gouvernement. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion