Politique climatique: Les Verts vont surveiller de près Albert Rösti

Publié

Politique climatiqueLes Verts vont surveiller de près Albert Rösti

Le parti annonce la création d’un blog pour documenter le travail du nouveau ministre de l’Énergie. Il redoute surtout les ambitions nucléaires du Bernois.

par
Christine Talos
Albert Rösti, le jour de son élection le 7 décembre dernier.

Albert Rösti, le jour de son élection le 7 décembre dernier.

20min/Ela Çelik

Les Verts n’ont toujours pas digéré la reprise du département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) par le ministre Albert Rösti. L’UDC bernois était en effet très proche des milieux du pétrole, de l’automobile et du nucléaire lorsqu’il siégeait au National. Du coup, le parti écologiste a décidé de surveiller de près son travail au sein du Conseil fédéral via la création du blog «DETEC-watch».

L’arrivée du Bernois au DETEC «permet au lobby pétrolier et à celui de l’automobile d’avoir une entrée directe dans ce département-clé», redoute le parti. «Il a un héritage qui nous inquiète, un héritage qui ne peut pas le quitter du jour au lendemain», explique la conseillère nationale genevoise Delphine Klopfenstein Broggini.

D’ailleurs, la semaine dernière, lors du Congrès suisse de l’électricité à Berne, le ministre n’a pas exclu un soutien de la Confédération au secteur nucléaire afin de permettre aux centrales actuelles d’être exploitées durant 60 ans, rappelle-t-elle.

Des ambitions nucléaires qui inquiètent

Un prolongement du nucléaire qui inquiète les Verts, non seulement en termes de hausse des risques d’accidents, mais aussi parce qu’il risque de freiner la transition énergétique. «L’atome pollue le débat. Car on sait parfaitement que prolonger la vie des centrales coûte extrêmement cher et que cela demandera de former du personnel spécialisé. Un personnel qui serait plus utile pour développer le solaire par exemple», relève Delphine Klopfenstein.

Autant de raisons qui poussent les Verts à surveiller de près Albert Rösti. Et si le ministre favorise trop les énergies fossiles, le parti veut que le public le sache via ce blog. Il est aussi prêt à dégainer toutes sortes d’interventions parlementaires en session pour rappeler les votations de la population et les engagements pris.  

Ton opinion

158 commentaires