Les victimes de violences affluent au CHUV
Actualisé

Les victimes de violences affluent au CHUV

«La réalité dépasse tout ce qu'on avait imaginé, lâche le Dr. Marie-Claude Hofner, de la nouvelle Unité de médecine des violences (UMV), rattachée au CHUV.

En presque un an de fonctionnement, nous avons reçu 450 patients au lieu des 200 estimés.» La consultation offre un accueil et une écoute aux femmes victimes de violences conjugales, mais aussi à celles et ceux qui subissent des agressions.

Un constat médico-légal est établi lors d'un passage, que l'on porte plainte ou non. «Mais il ne s'agit pas d'un lieu d'urgence», précise le médecin. Le bilan de l'UMV sera notamment présenté ce soir dès 18 h, lors d'une conférence organisée à l'UNIL, dans le cadre de la Semaine internationale de combat à la violence faite aux femmes.

(ros)

Ton opinion