Actualisé 14.09.2012 à 12:38

Zurich

«Les vieux sont plus corrects que les jeunes»

Le viol de deux prostituées à Zurich en mai dernier met en lumière la violence qui règne dans le milieu du sexe. Les belles de nuit craignent particulièrement les jeunes clients pour leur comportement agressif.

de
Olivia Fuchs
En Suisse, les prostituées sont davantage confrontées au comportement agressif des jeunes clients.

En Suisse, les prostituées sont davantage confrontées au comportement agressif des jeunes clients.

Quatre Suisses âgés de 16 à 20 ans ont agressé et dévalisé deux prostituées en mai dernier à Zurich. Ils ont tous pu être arrêtés entre fin mai et début juin. Les jeunes risquent jusqu'à dix ans de prison.

Ces agressions montrent une nouvelle fois à quel point la violence est toujours présente dans le milieu du sexe. «20 Minuten Online» a voulu en savoir plus et a interrogé plusieurs filles de joie sur leur quotidien. Il en ressort que les travailleuses de nuit préfèrent les clients âgés aux jeunes. «On évite les groupes de jeunes», a raconté la Brésilienne Elaine. «Les jeunes sont fous, les vieux sont plus calmes et plus corrects», a ajouté sa collègue Fabiana. Les deux femmes racontent qu'elles sont toujours prêtes à se défendre, avec du spray au poivre ou avec des coups de poing, au cas où la situation dégénère.

Manque de respect

En Suisse, trois hommes ont déjà été condamnés cette année pour avoir agressé des prostituées. L'aide suisse contre le sida ainsi que Doro Winkler du centre d'assistance aux migrantes et aux victimes de la traite des femmes confirment que la violence envers les belles de nuit a augmenté ces dernières années.

Selon Doro Winkler, le problème principal est la discrimination des prostituées dans la société. Les jeunes n'ont ainsi plus aucun respect pour ces femmes: «Nombreux son ceux qui pensent qu'elles ne valent rien.» Une enquête réalisée en 2011 auprès de jeunes suisses a par ailleurs démontré que près de 6% d'entre eux regardaient régulièrement des films porno avec des scènes de viols et des actes de violence. Selon plusieurs connaisseurs du milieu, le nombre de clients désirant concrétiser ce genre de fantasmes avec les filles de joie ne cesse d'augmenter.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!