Pour Jared Leto, les vilains sont les plus intéressants

Publié

Jared Leto«Les vilains sont toujours plus intéressants»

Dans «Morbius», en salle dès le 30 mars 2022, Jared Leto campe pour la première fois au cinéma le antihéros vampirique de Marvel.

par
Miguel Cid, Berlin
L’Américain de 50 ans est ravi d'être le premier acteur à incarner le docteur émérite.

L’Américain de 50 ans est ravi d'être le premier acteur à incarner le docteur émérite.

IMAGO/ZUMA Wire

L’acteur caméléon aux méthodes extrêmes est parfait dans la peau du docteur Morbius. Atteint d’une maladie sanguinaire incurable, il se transforme en monstre suite à un traitement expérimental. Rencontre dans un palace berlinois.

Qu’est-ce qui vous a emballé à l’idée d’incarner Morbius ?

Le fait que ce personnage n’ait jamais été porté à l’écran m’a beaucoup séduit. C’est difficile de trouver un personnage chez Marvel ou DC qui n’ait pas été représenté par un autre acteur. Je ne pouvais pas laisser passer la chance d’être le premier.

Vous partagez aussi la même année de naissance que lui, 1971.

Oui, nous sommes tous les deux des vieux ! Je ne sais pas si ça a influencé ma décision de lui prêter mes traits. Assurément, c’est un heureux hasard. En tout cas, j’adore l’esthétique de ces comics des années 1970.

Jared Leto dans la peau du Dr Morbius

Jared Leto dans la peau du Dr Morbius

DR

Après le Joker chez DC, vous jouez un vampire chez Marvel. Accro aux antihéros ?

Je trouve que les vilains sont toujours plus intéressants au cinéma. Et puis le rôle du héros est dur à jouer. Morbius est un peu des deux. En tant que docteur, c’est un homme bon qui dédie sa vie à chercher un remède contre une maladie sanguine rare. J’aime ce conflit en lui, cette lutte entre le Bien et le Mal.

Vous vous fondez totalement dans vos rôles. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller ?

Je ne pense pas que je me couperai un bras ou une jambe. Un doigt peut-être. Non, même pas, j’ai besoin de mes doigts pour jouer de la guitare! (Il est aussi le chanteur du groupe rock Thirty Seconds to Mars, ndlr). Une fois, j’ai pris 30 kilos pour un film et je ne referais plus jamais ça. C’est trop brutal pour le corps quand on prend autant de poids en si peu de temps.

Morbius», de Daniel Espinosa, sort mercredi 30 mars 2022.

Morbius», de Daniel Espinosa, sort mercredi 30 mars 2022.

DR

Pensez-vous que les films de superhéros peuvent sauver le cinéma ?

Je sais que j’ai dit un truc du genre et que tout le monde a réagi mais c’est la vérité. Sans Marvel ou DC, je ne sais pas si le cinéma aurait survécu ces dix dernières années. Ça permet à des films comme «House of Gucci» d’exister. Avant, il y a eu «Les Dents de la Mer» ou «Star Wars», d’autres blockbusters qui ont fait tourner l’industrie.

On vous voit souvent escalader des montagnes sur les réseaux sociaux. Pour défier le temps qui passe?

Le truc avec les défis physiques, c’est qu’il faut les réaliser avant d’être trop vieux! Surtout lorsqu’il est question d’escalade. Ça dépend évidemment de nos objectifs, mais il y a des limites à ce qu’on peut faire. C’est une course contre le temps.

Ton opinion

7 commentaires