Genève – Les villes genevoises en quête de reconnaissance
Publié

GenèveLes villes genevoises en quête de reconnaissance

Les communes d’une certaine importance veulent que leurs charges spécifiques soient reconnues par les collectivités qui en bénéficient

par
Maria Pineiro
L’UVG estime que les villes font face à des charges spécifiques, notamment dans le domaine de la culture.

L’UVG estime que les villes font face à des charges spécifiques, notamment dans le domaine de la culture.

La Comédie © Magali Dougados

Quinze des quarante-cinq communes genevoises sont des villes et regroupent 85% de la population du canton, a fait savoir samedi l’Union des villes genevoises (UVG) à l’issue de son assemblée générale. La rencontre a eu pour thématique les enjeux urbains du Canton de Genève. Dans ce contexte, les villes supportent des «charges spécifiques» qui permettent d’offrir des prestations bénéficiant à leurs habitants, mais également à ceux d’autres collectivités, écrit l’UVG, citant les domaines de la culture, du sport ou encore de la sécurité. Or, soulignent les membres de l’union, «ces charges sont peu ou pas financées par les contribuables bénéficiaires d’autres communes».

Afin d’analyser au mieux cette problématique, l’UVG, qui regroupe huit des quinze villes genevoises, a commandé deux études dont les résultats seront connus prochainement. L’une a été menée ces deux dernières années, la seconde aboutira en 2022. L’UVG estime que «l’assiette fiscale n’assure pas une répartition équitable de ces charges sur l’ensemble des contribuables genevois» et réclame que «le poids réel supporté par les villes se traduise également, de manière proportionnelle, en termes de concertation institutionnelle et de pouvoir décisionnel».

Ton opinion

12 commentaires