Pénurie d’électricité: Les villes veulent éviter de passer Noël dans la pénombre

Publié

Pénurie d’électricitéLes villes veulent éviter de passer Noël dans la pénombre

A Zurich, Genève, Lausanne, Neuchâtel et Fribourg, on se prépare à limiter les décorations lumineuses pendant la période des Fêtes pour économiser l’énergie.

Les villes comme Lausanne veulent éviter que les rues soient plongées dans l’obscurité pendant les Fêtes.

Les villes comme Lausanne veulent éviter que les rues soient plongées dans l’obscurité pendant les Fêtes.

24heures/Odile Meylan

Zurich a déjà franchi un premier pas cette semaine en réduisant, entre autres, l’éclairage des bâtiments publics. La limitation des décos de Noël est aussi envisagée en cas de besoin dans la plus grande ville de Suisse. Genève, Lausanne, Neuchâtel et Fribourg se creusent aussi la tête pour allier au mieux fêtes de fin d’année et possibles pénuries de courant.

Comme l’explique ce samedi le journal «Le Temps», trouver une solution qui ne désavantage pas trop les commerçants tout en permettant de faire des économies d’électricité n’est pas toujours facile. D’autant plus qu’avec l’utilisation de LED, «ce qui est très visible n’est pas forcément énergivore», écrit le quotidien.

Après deux années de Covid, les autorités communales veulent épargner aux commerçants et à leurs habitants des Fêtes ternes et plongées dans la pénombre. «Avoir une ville un peu morte durant la période de Noël et de Nouvel-An n’est pas le meilleur signal à donner à notre population», affirme le conseiller communal de Neuchâtel Mauro Moruzzi qui dit encore réfléchir à des mesures.

Impact très limité

A Lausanne, on dit vouloir préserver le moral des habitants en trouvant le bon compromis. «On ne va pas éteindre si ça n’apporte rien: ce qui se voit le plus n’est pas forcément ce qui gaspille le plus d’énergie», estime le municipal Xavier Company. Dans le chef-lieu vaudois, on fait appel au bon sens des particuliers. Pas question d’interdire strictement l’illumination d’un sapin de Noël, rapporte «Le Temps», mais il sera par exemple demandé de l’éteindre pendant la nuit.

A Genève, la question tourne aussi autour du festival Geneva Lux. Une task force a été mise sur pied au bout du lac où on estime de toute manière que d’un point de vue énergétique, les décorations de Noël ont un impact très limité. Dans une série de mesures, l’Union des villes suisses recommande pourtant aux communes de renoncer aux décos de Noël lumineuses ou au moins de les limiter.

Les grands magasins renoncent

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l’essentiel des infos de la journée.

(jba)

Ton opinion

181 commentaires