Actualisé 12.06.2012 à 12:35

Suisse romandeLes vins romands ont la cote au Québec

Les sélections mondiales des vins se sont tenues du 30 mai au 4 juin à Québec. Dix maisons suisses y étaient présentes.

de
dmz

La présence de dix encaveurs suisses, dont cinq valaisans, aux sélections mondiales des vins de Québec prouve que les productions suisses commencent à s'exporter hors des frontières nationales.

L'objectif de ce déplacement était de faire connaître le terroir helvétique aux restaurateurs, sommeliers et à la SAQ (société des alcools du Québec), organisme d'Etat qui a le monopole sur la vente d'alcools dans la Belle Province.

Jean-Marc Amez-Droz, ancien directeur de Povins Valais, explique au «Nouvelliste» que les vins suisses ont tout ce qui faut pour s'imposer en Amérique du Nord. Et cette région est depuis une quinzaine d'années résolument tournée vers une culture du vin, selon l'encaveur.

Production locale quasi inexistante

Ce succès des vins étrangers au Québec s'explique par une production locale «confidentielle» selon le quotidien valaisan. Les relations amicales existantes entre la Suisse et et le Québec facilitent également l'implantation de produits suisses sur le marché canadien.

D'où le bilan positif tiré par les professionnels. Trois pinot noir valaisan ont été primés et les hôteliers-restaurateurs québécois regrettent que les vins dégustés ne se trouvent pas encore sur le marché canadien.

Il ne manque plus maintenant qu'à concrétiser les efforts consentis. Les négociations avec la SAQ sont en bonne voie mais doivent continuer, dit «Le Nouvelliste». Le prochain salon, à Montréal cette fois, est déjà agendé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!