Espagne: Les violences sexuelles sur mineurs ont explosé en dix ans
Publié

EspagneLes violences sexuelles sur mineurs ont explosé en dix ans

Une organisation espagnole de défense des enfants affirme que les signalements d’actes de pédophilie ont été multipliés par quatre depuis 2008.

Selon la Fondation ANAR, seuls 10% des mineurs victimes d’abus sexuels portent plainte contre leur agresseur.

Selon la Fondation ANAR, seuls 10% des mineurs victimes d’abus sexuels portent plainte contre leur agresseur.

Pixabay

Le nombre de violences sexuelles sur des mineurs a été multiplié par quatre en un peu plus de dix ans en Espagne, selon un rapport publié mardi par une organisation de défense des enfants, qui met en garde contre le rôle d’internet.

Selon la Fondation ANAR (Aide aux enfants et adolescents à risque), le nombre d’appels et de messages reçus par la fondation de la part de victimes de violences sexuelles a bondi à 1093 l’an dernier contre 273 en 2008. Or, seuls 10% de ces mineurs se tournent vers la police pour porter plainte contre leur agresseur.

Près de quatre victimes sur cinq sont des filles, en majorité adolescentes, selon ce rapport qui relève que les garçons victimes ont eux en général moins de douze ans. La plupart des violences recensées sont des attouchements mais une victime sur dix a rapporté un viol.

«Pouvons-nous, en tant que société, nous permettre de tels chiffres alors qu’il y a derrière des victimes vulnérables qui souffrent sans que des mesures» soient prises, a déclaré lors d’une conférence de presse Sonsoles Bartolome, responsable juridique de la fondation ANAR.

Internet responsable

L’organisation met en garde contre le rôle d’internet dans l’augmentation du nombre des violences sexuelles. «Les nouvelles technologies ont ouvert la voie à de nouveaux types de délits», comme le «grooming», le fait d’amadouer des enfants sur internet à des fins sexuelles, a ajouté Sonsoles Bartolome.

Selon le directeur des programmes d’ANAR, Benjamin Ballesteros, l’accès facilité par internet à la pornographie est par ailleurs responsable de la hausse «très alarmante» des violences sexuelles en groupe qui représentent selon lui désormais en Espagne environ 10% des cas de violences sur mineurs, contre 2,1% en 2008.

«Nous pensons que cela est clairement lié à l’usage sans contrôle parental d’internet et à l’accès à de la pornographie» mettant en scène des violences «en groupe» et des situations où «la femme est humiliée et maltraitée», a-t-il insisté.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Votre titre est faux

23.02.2021, 19:57

Ouais donc elles n'ont pas explosé, elles sont juste plus dénoncées et étaient cachées avant

Comme toujours

23.02.2021, 17:52

Cet article me rappelle le nom de «grippe espagnole» pour une maladie commencée au Texas et propagée par les soldats dans toute l'Europe, lorsque l'Espagne était le SEUL pays à en parler ... maintenant il s'avère que seuls les enfants espagnols sont victimes d'hommes avec des esprits malades. Manipulation dégoûtante de la presse, laissez l'Espagne tranquille.