Grisons: Les voyageurs n’ont plus le droit de manger dans le train
Publié

GrisonsLes voyageurs n’ont plus le droit de manger dans le train

Depuis peu, les chemins de fer rhétiques interdisent le pique-nique sur une de leurs lignes. Les clients sont agacés.

par
Leo Hurni/ofu
1 / 3
Facebook
Räthische Bahn
Regionalzug bei Arosa

Regionalzug bei Arosa

Räthische Bahn

L’interdiction est formelle: depuis mi-février, on n’a plus le droit de manger ni de boire sur la ligne Bergün (GR) – Preda (GR) des chemins de fer rhétiques (RhB). La porte-parole Yvonne Dünser explique qu’en raison de la fermeture des restaurants de nombreux clients ont commencé à utiliser les trains comme place de pique-nique. Raison pour laquelle la compagnie s’est vue dans l’obligation d’agir. Elle rappelle qu’en mangeant, les gens doivent baisser leur masque. Du coup, le risque d’infection augmente.

La porte-parole souligne que l’interdiction concerne uniquement les trains empruntés par les lugeurs et circulant sur la ligne Bergün-Preda. Elle sera à nouveau levée le 14 mars, quand les trains pour lugeurs ne circuleront plus sur cette ligne.

Yvonne Dünser affirme que les réactions des clients sont très variées: «Certains trouvent la règle très bien, d’autres un peu moins.» Pour finir, la responsable presse note qu’il n’y aura pas de contrôles supplémentaires pour s’assurer que l’interdiction soit respectée. Reste que sur les réseaux sociaux, les commentaires sont majoritairement négatifs: «Il faut résilier l’AG!» ou encore «Il n’existe aucune base légale justifiant une telle interdiction.»

Contacté, l’avocat Martin Hablützel, spécialiste en assurance responsabilité civile, estime que l’interdiction est tout à fait compréhensible et justifiée. «Les RhB doivent respecter l’obligation de transporter tout en garantissant la sécurité des passagers. C’est ce qu’ils essaient de faire avec cette interdiction.» Selon lui, il est tout à fait possible de se retenir de manger. En revanche, c’est un peu plus compliqué en ce qui concerne le fait de boire. «Une gorgée d’eau devrait être permise», estime l’expert. Il note aussi que le trajet en question, soit Bergün – Preda, ne dure pas plusieurs heures. L’interdiction serait beaucoup plus discutable si le trajet était long.

Contactés, les CFF ne misent pas sur une interdiction de consommation sur leur ligne, mais plutôt sur la sensibilisation. Ils ont ainsi lancé une campagne afin d’inviter les voyageurs à quitter le train s’ils prévoient de faire une pause plus longue pour manger. Le porte-parole Martin Meier note que cette campagne a été réalisée en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique. Il souligne par ailleurs que l’obligation de porter un masque est bien respectée. Et d’ajouter: «Le masque peut être enlevé un court instant pour manger et boire.»

Ton opinion

455 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

R. Habellet

07.03.2021, 23:43

De toutes façons un mangeur dans le train ça bave ça rote ça fait du bruit ça pète ça salit et ça dégoûte, bon débarras

Vivelhumanité

07.03.2021, 15:24

Rien ne te sauvera !! Pitoyable humain....

Paysouonpeurienfaire

07.03.2021, 13:35

En suisse si ce n est pas obligatoire c est interdit! La preuve notre drapeau c est deux sens interdits l un sur l autre!