Actualisé 29.01.2011 à 12:00

Soulèvement en Egypte

Les voyagistes suspendent les départs

Au vu des heurts violents dans plusieurs villes égyptiennes, l'Association française des tours-opérateurs a décidé de suspendre tous les départs prévus samedi et dimanche.

Le Ministère français des affaires étrangères a recommandé de «différer tout voyage» en Egypte qui «n'aurait pas un caractère d'urgence». (Photo: dr)

Le Ministère français des affaires étrangères a recommandé de «différer tout voyage» en Egypte qui «n'aurait pas un caractère d'urgence». (Photo: dr)

René-Marc Chikli, le président du CETO, l'association française de tour-opérateurs, a annoncé la décision de «suspendre tous les départs ce week-end» à destination de l'Egypte, en raison des manifestations.

La situation est «très particulière et inquiétante sur Le Caire plus que sur les zones balnéaires ou les autres destinations, mais on a préféré suspendre tous les départs ce week-end», a-t-il expliqué samedi sur France Info.

Précisant qu'il n'y avait «pas de retour anticipé», René-Marc Chikli a déclaré que le programme de certains voyageurs sur place avait été «complètement réaménagé pour éviter Le Caire. Donc, ils sont sur Louxor, Assouan ou éventuellement sur la mer Rouge» tandis que d'autres «rentreront certainement dans les périodes qui étaient convenues» pour «leur fin de séjour», a-t-il dit.

Selon ses estimations, quelque 4.000 touristes dont les tour-opérateurs du CETO ont la charge sont en voyage en Egypte, ce qui laisse supposer «beaucoup plus de Français sur la destination» compte tenu des départs en «tourisme individuel ou autre».

Le ministère français des Affaires étrangères a recommandé sur son site Internet de «différer tout voyage» en Egypte qui «n'aurait pas un caractère d'urgence», en raison des «manifestations d'une ampleur exceptionnelle se déroulent actuellement en Égypte, en particulier au Caire».

Les Français sur place «sont invités à limiter leurs déplacements au strict nécessaire et à se tenir éloignés des attroupements», ajoute le Quai d'Orsay.

Les voyagistes belges annulent également les départs

Les voyagistes belges ont décidé samedi d'annuler tous leurs départs pour des voyages à forfait en Egypte jusqu'à lundi inclus, mais ne prévoient pas de rapatrier leurs clients déjà sur place, alors que le gouvernement déconseille les voyages non-essentiels vers ce pays.

«Il n'y aura pas de nouveaux départs de voyageurs, avec voyage à forfait, le dimanche 30 et le lundi 31 janvier», a annoncé l'association belge des tour-opérateurs (ABTO) dans un communiqué.

«Il n'est pour l'instant pas question de rapatriement de clients qui se trouvent en Egypte vu que la situation dans les stations balnéaires est normale. Les tour-opérateurs modifient, si nécessaire, leur programme afin d'éviter les grandes villes comme Le Caire et Alexandrie», ajoute-t-elle.

Les voyagistes motivent leur décision par la modification dans la nuit des «conseils aux voyageurs» donnés par le gouvernement belge à ses ressortissants.

Désormais, tous «les voyages non essentiels vers l'Egypte sont déconseillés» par le ministère des Affaires étrangères. Ce dernier ne dit toutefois pas encore aux ressortissants belges déjà sur place de quitter le pays, leur recommandant seulement «d'éviter le centre des grandes villes».

Les voyagistes belges comptent actuellement «aux alentours de 4.000 clients» en Egypte, essentiellement dans des stations balnéaires où la situation reste «très calme», a précisé la secrétaire générale de l'ABTO, Veerle De Boeck.

C'est «vraiment loin des grandes villes» où des centaines de milliers de personnes manifestent depuis mardi, «beaucoup d'aéroports restent ouverts et s'il y a vraiment besoin, on pourra rapatrier les gens», a-t-elle ajouté.

Et les voyagistes continuent de «suivre l'évolution de très près», a-t-elle assuré. Une décision pour les séjours prévus à partir de mardi prochain devrait être prise lundi au plus tard.

Les voyagistes Jetair et Thomas Cook Belgique précisent sur leur site internet que les clients concernés par les annulations peuvent au choix reporter leur voyage, choisir une autre destination ou se faire rembourser.

Jetair indique aussi qu'il continue de faire partir ses avions pour l'Egypte afin d'assurer le retour de ses clients dont les vacances sont terminées, et permet donc à ceux qui avaient réservé un vol sec vers ce pays de le prendre s'ils le souhaitaient. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!