Genève – L’Escalade célébrée en petit comité, malgré tout

Publié

GenèveL’Escalade célébrée en petit comité, malgré tout

La Compagnie de 1602, qui a renoncé à son cortège en raison du Covid, a tout de même commémoré la victoire des Genevois sur les Savoyards, ce dimanche.

par
Léonard Boissonnas
Le comité de la Compagnie de 1602 a déposé des couronnes de fleurs dans plusieurs lieux, comme ici à la rue de la Tertasse, où est mort un des héros de l’Escalade, Jean Canal.

Le comité de la Compagnie de 1602 a déposé des couronnes de fleurs dans plusieurs lieux, comme ici à la rue de la Tertasse, où est mort un des héros de l’Escalade, Jean Canal.

leo/20min

Le grand cortège traditionnel a beau avoir été annulé pour la seconde année de suite en raison de la pandémie, cela n’a pas empêché la Compagnie de 1602 de célébrer le 419e anniversaire de l’Escalade en ce 12 décembre. Les membres de son comité se sont retrouvés dimanche matin pour marquer le coup et déposer des couronnes florales en souvenir des 18 Genevois décédés à la suite de l’attaque des troupes du duc de Savoie, dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602.

«Important d’honorer les victimes»

«C’est important pour notre société d’honorer les victimes qui sont tombées lors de l’Escalade, malgré la pandémie, a déclaré Jean-Marc Barberis, président de la Compagnie de 1602. On nous avait remerciés l’année passée de ne pas les avoir oubliés.»

Le comité de la société historique s’est d’abord rendu en Vieille-Ville devant la plaque d’un des citoyens tués, Jean Canal, puis devant la plaque commémorative située à la rue de la Corraterie, avant de terminer cette célébration devant le monument funéraire du temple de Saint-Gervais.

Rendez-vous l’an prochain

Revenant sur l’annulation des festivités, Jean-Marc Barberis estime que «nous avons fait le bon choix, c’est malheureux, mais c’est comme ça» et se projette déjà dans l’avenir, pour le 420e anniversaire: «J’ai déjà commencé à constituer le dossier pour l’année prochaine, on va faire quelque chose, promet-il. Il y a un tel engagement de nos membres.»

Pas de parade «sauvage»

Quant aux quelques-uns, qui avaient annoncé sur les réseaux sociaux vouloir défiler en costume malgré l’interdiction de le faire hors célébrations, le président de la Compagnie de 1602 jure de ne pas laisser tomber l’affaire et d’engager une procédure administrative: «Avec le comité, nous allons les convoquer.» Toutefois, selon lui, aucun d’entre eux n’a paradé costumé.

Ton opinion

9 commentaires