Hollywood: Leslie Caron reçoit son étoile
Actualisé

HollywoodLeslie Caron reçoit son étoile

L'actrice et danseuse française Leslie Caron, qui s'est illustrée dans de nombreuses comédies musicales américaines dans les années 50, a reçu mardi son étoile à Hollywood.

Portant de grosses lunettes de soleil et un ensemble brun, Leslie Claire Margaret Caron a posé devant son étoile, la 2394e du célèbre «Walk of Fame» (»Boulevard de la gloire»), en plein coeur d'Hollywood.

Son étoile a été placée entre celles de deux hommes ayant beaucoup compté dans sa vie : Gene Kelly, qui l'a découverte, et Louis Jordan, avec qui elle avait partagé l'affiche de «Gigi», aux côtés de Maurice Chevalier (1958).

Leslie Caron était membre du ballet de Roland Petit lorsque Gene Kelly, qui cherchait une partenaire pour interpréter à ses côtés «Un Américain à Paris» (1951), l'a repérée dans la capitale française.

Après le succès du film - qui remportera six Oscars, dont celui de meilleur film - Leslie Caron est embauchée par le studio MGM et enchaîne les succès, tels «Lili» (1953), pour lequel elle est nommée à l'Oscar de la meilleure actrice, «Papa longues jambes» (1955) et «Gigi» (1958).

Dépression et alcoolisme

Au total, Leslie Caron a joué dans une cinquantaine de films. Sa dernière apparition au cinéma remonte à 2003, dans «Le Divorce» de James Ivory.

Leslie Caron vient de publier une autobiographie, «Thank Heaven» (»Grâce au ciel»), dans laquelle elle aborde sans fard ses trois mariages, sa relation avec l'acteur Warren Beatty ou son combat contre la dépression et l'alcoolisme.

(ats)

Ton opinion