Publié

Euro 2020«L’Espagne venge les Bleus», le titre qui enflamme la Toile

Au-delà de la détresse des joueurs helvétiques, le succès de la Roja a réjoui nombre de nos amis français. Au point d’en voir certains évacuer leur frustration en fêtant une victoire par procuration.

par
Nicolas Jacquier
L’Espagne est en demi-finale, la Suisse éliminée et les Bleus vengés. Vraiment?

L’Espagne est en demi-finale, la Suisse éliminée et les Bleus vengés. Vraiment?

AFP

Alors que les larmes de tristesse coulaient sur des visages helvétiques dévastés à St-Pétersbourg, que le gardien espagnol Unai Simon recevait son trophée d’homme du match au détriment de Yann Sommer, muraille infranchissable mais qui ne doit pas exister aux yeux de l’UEFA, il a suffi d’un titre maladroit (?) dans la presse française pour écrire une nouvelle page de la rivalité franco-suisse.

Une rivalité exacerbée depuis l’élimination du coq gaulois, plumé à Bucarest lundi soir, ce qui avait donné le coup d’envoi d’une série de règlements de compte de part et d’autre de la frontière. Parfois amusants, comme la pétition pour faire rejouer le match, mais souvent emplis de frustration aussi gratuite que méchante.

Sur le coup de 20h45 ce vendredi, L’Equipe, quotidien réputé s’il en est, n’a pas hésité à frapper très fort à son tour en titrant un fort peu respectueux «L’Espagne venge les Bleus» dès l’élimination de l’équipe de Suisse consommée.

Un titre au demeurant particulièrement déplacé, parce que ne reflétant aucunement ce qu’avait été le match et qui devait aussitôt provoquer une levée de boucliers sur les réseaux sociaux, y compris dans l’Hexagone, plus d’un internaute se montrant outré d’une telle appellation, laquelle ne couronne en vérité personne.

«La Suisse prend La Porte»

D’abord parce que la Roja n’a vengé personne - on ne devient pas champion d’Europe par procuration. Et surtout parce qu’un tel coup d'assommoir (pour la Suisse) ne devrait pas servir de défouloir. Excès de précipitation sous le coup de l’urgence chez nos confrères ou recherche du bon mot à tout prix qui manque cette fois sa cible? Quoi qu’il en soit, la Toile devait aussitôt s’enflammer suite à une action française donnant plutôt l’impression d’avoir été préméditée.

Devant la levée de boucliers ainsi suscitée, un internaute n’a pas hésité à suggérer un titre plus élégant: «La Suisse prend La Porte», référence à la présence française incarnée par Aymeric Laporte au sein de la Roja (qui avait très récemment fait en sorte de pouvoir naturaliser le défenseur de Manchester City).

Après avoir fait le buzz pendant près d’une heure, le titre de la discorde allait mystérieusement disparaître pour être remplacé par une accroche beaucoup plus soft…

Et si on lançait une pétition?

Allez, on se calme. Et puis non… Tenez d’ailleurs, et si on lançait une pétition demandant de faire rejouer Suisse-Espagne à la suite de l’étrange carton rouge de l’arbitre anglais Michael Oliver sorti à l’encontre de Remo Freuler (77e) suite à un tacle certes engagé du milieu de terrain helvétique mais n’ayant pas le poids d’un avertissement sur les pelouses de Premier League? Histoire de venger une élimination trop cruelle à vivre. Sauf pour les Bleus, apparemment réhabilités par la Roja…

Le carton rouge de Freuler

RTS 2



Ton opinion

509 commentaires