15.09.2020 à 07:36

GenèveL’Etat veut punir les organisateurs de la manif anti-masques

Plusieurs participants ne s’étaient pas couverts le visage samedi sur la place des Nations. Le Canton veut amender.

de
Jérôme Faas
La manifestation a réuni quelque 2000 participants sur la place des Nations samedi 12 septembre 2020. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

La manifestation a réuni quelque 2000 participants sur la place des Nations samedi 12 septembre 2020. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

KEYSTONE

L’Etat souhaite sanctionner les organisateurs de la manifestation qui s’est tenue samedi sur la place des Nations. Quelque 2000 personnes s’étaient réunies pour protester contre les mesures, jugées liberticides, mises en place pour endiguer l’épidémie de covid-19. Plusieurs participants n’étaient pas masqués. Or, affirme le Département la santé et de la sécurité, les organisateurs, qui avait obtenu l’autorisation de manifester, s’étaient engagés à faire respecter le port du masque, rendu obligatoire par l’Etat lors de tels événements. Ainsi que l’indique la «Tribune de Genève», ils seront donc entendus par la police et risquent une amende de 10’000 francs. Une telle procédure pénale peut prendre plusieurs mois. (jef)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
754 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Michel Gasser

16.09.2020 à 06:24

Le masque, utile ou non ? Chacun peut faire le test, en essayant d'éteindre une bougie en le portant : c'est impossible, pas assez de souffle. Le masque n'empêche pas le virus de passer, mais l'air expectoré est suffisamment ralenti pour ne pas le projeter loin à la ronde et contre les gens autour de soi. Le masque ralentit donc sa propagation dans les foules compactes.

Moussetafiole Gasoil

15.09.2020 à 11:36

Salami loukoum ! C'est une mascarade ! Ces manifestants sans masque doivent être démasqués au plus vite. Si Dieu le veut ! Moussetafiole Gasoil

Team Baladin

15.09.2020 à 11:36

je suis ni pour ni contre bien au contraire