Aéroport de Genève - L’été a tenu ses promesses à Cointrin 
Publié

Aéroport de GenèveL’été a tenu ses promesses à Cointrin

Le trafic passagers a été conforme aux attentes de la direction. Il a atteint près de 50% du niveau de juillet 2019 et 58% au mois d’août.

par
Leïla Hussein
La plus forte semaine a été enregistrée du 2 au 8 août, avec 219’000 passagers cette année. 

La plus forte semaine a été enregistrée du 2 au 8 août, avec 219’000 passagers cette année.

Vanessa Lam

«Il était important que ce premier démarrage se fasse cet été pour amorcer un lent retour vers une situation plus stable en 2022», a confié André Schneider, directeur général de Genève Aéroport. Face à l’augmentation de la demande touristique observée durant le printemps, la direction tablait sur une hausse régulière du trafic en juin, juillet et août pour atteindre entre 50% et 60% des passagers de 2019. Objectif atteint. Selon les derniers chiffres publiés dimanche, en juillet, le trafic passagers, tous vols confondus, s’élevait à près de 50% en comparaison avec le même mois en 2019, avec 794'224 personnes à bord. En août, le taux avoisinait les 58%, par rapport à la même période il y a deux ans. Cette année, la plus forte semaine a été enregistrée du 2 au 8 août, avec 219’000 passagers.

«L’été a été conforme à nos attentes. C’est une bonne reprise, même si nous sommes encore loin du niveau pré-pandémie», relève Ignace Jeanneret, porte-parole de Genève Aéroport. «Même s’il est difficile de faire des prévisions, à la fin de l’année, nous devrions atteindre le même niveau qu’en 2020», estime le communicant. L’année dernière, Cointrin avait enregistré 5,6 millions de passagers contre 17,9 en 2019.

Quid du reste de l’année en cours?

Genève Aéroport mise sur un mois de septembre en demi-teinte, avec un trafic attendu d’environ 50% par rapport à la même période en 2019. «L’environnement sanitaire reste incertain en cette rentrée et nous suivons attentivement les conditions de voyage à l’étranger, notamment en Europe et outre-Atlantique. Faire des projections chiffrées au-delà de quelques semaines reste difficile, d’autant que les réservations se font de plus en plus tard», conclut André Schneider.

Bonne nouvelle

En matière de transport de marchandises, les chiffres sont encourageants. Fin août 2021, Cointrin comptabilisait 35'590 transports de cargaison durant l’année, soit plus qu’en 2020, au même moment (34'538). «Ces données reflètent l’activité économique de la région, qui réalise une solide reprise», observe Ignace Jeanneret.

Ton opinion

14 commentaires