États-Unis: L’étrange nécrologie d’un homme ayant massacré sa famille

Publié

États-UnisL’étrange nécrologie d’un homme ayant massacré sa famille

L’avis de décès élogieux du quadragénaire qui a abattu ses cinq enfants, sa femme et sa belle-mère le 4 janvier a provoqué un tollé sur le web.

Le texte rend hommage à Michael Haight, qui «chérissait» ses enfants.

Le texte rend hommage à Michael Haight, qui «chérissait» ses enfants.

Facebook

Alors que la ville d’Enoch (Utah) se remet péniblement d’un effroyable massacre perpétré au début du mois, un couteau vient d’être retourné dans la plaie de cette petite communauté à majorité mormone. Le 4 janvier, Michael Haight a abattu ses cinq enfants âgés de 4 à 17 ans, sa femme et sa belle-mère, avant de se donner la mort. L’enquête suit son cours, mais il semble que l’homme de 42 ans n’ait pas supporté la demande de divorce de son épouse. L’atrocité de ce septuple meurtre avait fait réagir jusqu’à la Maison-Blanche, Joe Biden se disant «en deuil avec la population d’Enoch City».

La semaine dernière, la nécrologie de Michael Haight a été publiée dans le journal local «The Spectrum». Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a mal passé auprès des habitants. Ce texte ne fait en effet aucune mention du massacre et rend hommage à un homme qui avait l’esprit de famille. «Chacun de ses enfants était un miracle qu’il chérissait», pouvait-on lire dans cette nécrologie. «Il était important pour Michael de passer du temps avec chacun de ses enfants. Michael aimait se créer des souvenirs avec sa famille», disait ensuite le texte.

On apprenait encore dans cette nécrologie que le quadragénaire «excellait dans tout ce qu’il faisait». Cet hommage a été repéré par Shannon Watts, une militante pour le contrôle des armes. L’Américaine a partagé le texte sur Twitter. «Aucun des commentaires sous cette nécrologie ne mentionne les victimes», a-t-elle dénoncé. La publication de Shannon Watts a donné à un torrent de réactions outrées, forçant le journal à limiter l’accès à ce texte controversé. L’activiste n’était cependant pas au bout de ses surprises: elle a découvert une page GoFundMe créée pour les proches des victimes.

Jusque-là, rien d’anormal. Mais sur la photo choisie pour illustrer cette collecte de fonds, Michael Haight avait été remplacé par… Jésus. «Jamais Jésus-Christ ne cautionnerait ce genre de MAL. Et vous dites tous que c’était un homme bien?» a commenté une utilisatrice choquée. «Cet homme a assassiné ses cinq enfants, sa femme et sa belle-mère au lieu d’accepter un divorce imminent et de suivre une thérapie. Comment osez-vous remplacer son visage par celui de Jésus-Christ?» a réagi une autre internaute. Mardi matin, la cagnotte avait dépassé les 100’000 dollars.

(joc)

Ton opinion