Actualisé

États-UnisLeur fille adoptive était en fait une naine sociopathe

Un couple raconte que la petite fille qu'ils ont adoptée, en 2010, était en fait une naine psychopathe, adulte, qui leur a fait vivre un véritable calvaire doublé d'agressions.

Pour les parents, victimes d'actes terrifiants, il n'y avait aucun doute, l'enfant qui vivait chez eux n'était pas une enfant.

Pour les parents, victimes d'actes terrifiants, il n'y avait aucun doute, l'enfant qui vivait chez eux n'était pas une enfant.

dr

C'est une histoire à peine croyable, digne du scénario du film d'horreur «Esther». Un couple d'Américains raconte avoir été au centre d'une escroquerie liée à l'adoption d'une fillette en 2010, racontent les médias anglo-saxons, dont le «Daily Mail». «L'enfant» qui leur a été confiée avait prétendument 6 ans et se prénommait Nathalia. Rien d'anormal jusqu'ici. Sauf que pendant les trois premières années, la situation serait devenue un véritable enfer pour les parents adoptifs.

La presse britannique relaye le témoignage fou de Kristine et Michael, aujourd'hui séparés. Nathalia les aurait, à plusieurs reprises, agressés et menacés: de la javel dans le café, menaces de les poignarder pendant leur sommeil, tentative d'électrocution... Pour eux il n'y avait aucun doute: celle qui vivait chez eux n'était pas une enfant.

Par peur, ils l'abandonnent en 2013

«Natalia était une femme: elle avait ses menstruations et des dents d'adulte», explique Kristine à la presse britannique, ajoutant qu'elle utilisait un vocabulaire plutôt sophistiqué pour une jeune enfant. La fillette aurait en fait été une adulte atteinte de nanisme, selon ses parents adoptifs. Son âge réel? Plus de 20 ans à l'époque des faits. La mère adoptive raconte même avoir réussi, sur la base d'un examen dentaire, à faire changer officiellement l'âge de Nathalia, née en 1989 en Ukraine et non en 2003 comme présenté à l'adoption.

A la suite de cela, le couple a décidé de se séparer de l'«enfant» et de couper tout lien en 2013. Ils se sont même exilés au Canada, la laissant seule aux États-Unis, à Indiana. Mais l'histoire ne s'arrête pas là puisque le couple est aujourd'hui au centre d'une affaire judiciaire, accusé par un juge d'avoir abandonné la jeune fille et d'avoir falsifié son état civil. (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!