Sion: Leur journée d'école démarre avec WhatsApp
Actualisé

SionLeur journée d'école démarre avec WhatsApp

Un collège privé informe ses étudiants via la messagerie instantanée sur smartphone, très en vogue chez les ados.

par
Sandra Nicolet

A l'automne 2012, l'Ecole Ardevaz, à Sion, avait instauré l'iPad comme principal support de cours. Aujourd'hui, une autre nouveauté y fait son apparition, pour la première fois en Suisse romande. Depuis la rentrée, l'établissement utilise WhatsApp, une application de messagerie instantanée très populaire pour donner – dès 7 h – toutes les informations nécessaires au bon déroulement du quotidien de ses 150 élèves.

«Nous nous sommes aperçus que nos élèves ne lisaient pas les e-mails que nous leurs envoyions, explique Alexandre Moulin, directeur. En revanche, il est ressorti d'un sondage interne que la majorité d'entre eux possédaient un smartphone. C'est pourquoi nous avons eu l'idée de faire circuler par WhatsApp les informations telles que les horaires de cours ou les changements de salle.»

Une idée saluée par tous

Concrètement, le secrétariat envoie dès l'aube toutes les données nécessaires à chaque classe. «Ce système de communication interne crée une solidarité entre nous, explique Sophie Sabino, élève de 3e année. Par exemple, si j'oublie un livre, je peux demander de l'aide à un camarade sur Whats­App.»

La nouvelle mesure rem­porte également un franc succès auprès des professeurs. «Ces messages matinaux nous permettent de mieux préparer nos cours et de prodiguer un enseignement de qualité à nos élèves», conclut Aline Duc, professeure d'anglais, d'histoire et de civisme.

Hi-tech en classe

- Le Gymnase intercantonal de la Broye propose de venir en cours avec des tablettes numériques depuis 2009.

- Fribourg expérimente l’utilisation de ces outils depuis 2010.

- L’Institut international de Lancy (GE) équipe ses élèves d’iPad depuis l’an dernier.

- A la GEMS World Academy, qui vient d’ouvrir à Etoy (VD), les professeurs enseignent avec des tablettes.

Ton opinion