Fribourg: Leur souvenir de vacances: des lianes hallucinogènes
Actualisé

FribourgLeur souvenir de vacances: des lianes hallucinogènes

Un couple passionné de chamanisme a été condamné pour avoir cherché à importer 11 kg de plantes interdites.

par
Christian Humbert
dr

Ayahuasca: ce n'est pas une exclamation, mais un breuvage à base de lianes aux effets psychotropes. Il est consommé surtout par des communautés indigènes d'Amazonie. Un couple de Fribourgeois, adepte de la médecine chamanique, envisageait de développer son usage en Suisse après l'avoir testé au Pérou. Sans savoir qu'ici, la loi considère la substance comme un stupéfiant.

Car cette boisson est utilisée tant comme outil thérapeutique que comme moyen d'entrer en transe. Hallucinogène, elle est presque devenue une attraction touristique pour les Occidentaux en recherche d'expériences spirituelles. Les deux quadragénaires ont donc envoyé près de 11 kg de lianes dans deux paquets à un ami domicilié à Founex (VD). L'un des colis a été intercepté par les douanes en octobre 2015. La justice s'est alors activée.

Convoqué chez la procureure, le couple a plaidé la naïveté, disant avoir uniquement consulté quelques articles de presse sur le statut légal de l'ayahuasca en Suisse, sans prolonger ses recherches. Résultat: ils ont été condamnés à 180 jours-amende avec sursis de 2 ans et à une amende de 1800 francs pour infraction à la loi sur les stupéfiants. L'ami qui a réceptionné les livraisons sera également condamné pour complicité. Les plantes devront être détruites. Et les chamanes fribourgeois auront tout loisir de trouver autre chose pour leur thérapie.

Ton opinion