24.06.2020 à 08:58

Coronavirus

L’Europe envisage d’interdire l’entrée aux Américains

En raison de la pandémie toujours vivace aux États-Unis, le pays est pour l’instant exclu des deux listes établies par l’Union européenne.

de
ats/joc

L’Union européenne envisage d’interdire son territoire aux Américains une fois qu’elle aura rouvert ses frontières aux pays tiers, en raison de la pandémie de coronavirus toujours vivace aux États-Unis, indique mardi le «New York Times». Le quotidien cite deux listes de pays dont les ressortissants seraient autorisés à se rendre en Europe, et qui font l’objet de négociations au sein de l’UE. Les Américains sont pour l’instant exclus des deux listes.

Une fois que les représentants de chaque pays se seront mis d’accord sur une liste définitive, elle sera présentée, comme recommandation, avant le 1er juillet, explique le journal. L’Union européenne prévoit de rouvrir ses frontières extérieures avec des pays tiers à cette date, à condition qu’ils remplissent certains critères sanitaires, que la situation épidémiologique y soit bonne et que la mesure soit réciproque.

Flambée de cas positifs

Alors que de nombreux pays d’Europe vivent un répit, les États-Unis affichent le pire bilan du monde en valeur absolue, avec plus de 120’000 morts et plus de 2,3 millions de cas détectés. Les différents États américains ont pour beaucoup levé les mesures de confinement, et New York – de loin la ville la plus touchée – a fait un nouveau pas dans cette direction lundi avec la réouverture au public des commerces non essentiels. Mais plusieurs États du Sud et de l’ouest du pays enregistrent une flambée du nombre de cas positifs.

En mars, Donald Trump avait annoncé l’interdiction d’entrée aux États-Unis – toujours en cours – des voyageurs en provenance de 26 pays européens. Fin mai et début juin, le président américain avait déclaré que l’Europe «faisait des progrès» et avait laissé entendre que certaines restrictions seraient bientôt levées, mais rien ne s’est passé depuis lors. Aujourd’hui, l’Europe a largement endigué l’épidémie, alors que les États-Unis sont encore durement touchés.

Une liste aussi apolitique que possible

Interdire l’entrée dans l’Union européenne aux Américains aurait d’importantes conséquences économiques, culturelles et géopolitiques. Des millions de touristes venant des États-Unis visitent l’Europe chaque été. Les voyages d’affaires sont par ailleurs fréquents, compte tenu des liens économiques considérables qui unissent les États-Unis et l’UE.

Malgré les dégâts potentiels causés par une telle interdiction, les responsables européens participant aux discussions estiment qu’il est très peu probable qu’une exception soit faite pour les États-Unis. Ils soulignent que les critères de création de la liste des pays autorisés avaient été délibérément établis de manière à ce qu’ils soient aussi scientifiques et apolitiques que possible.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
147 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cool

24.06.2020 à 12:46

A vie, pas possible?

Aobsil 4

24.06.2020 à 12:40

Une bonne idée. pour toute l Amérique Nort, Centre, Sul.

bye bye USA

24.06.2020 à 12:22

No americans en Europe. Qu'ils règlent leurs problèmes internes d'abord.