Vaccins anti-Covid - Levée des brevets: les pays se sont mis d’accord… pour se mettre d’accord
Publié

Vaccins anti-CovidLevée des brevets: les pays se sont mis d’accord… pour se mettre d’accord

Le Parlement européen vient de voter en faveur de la levée des brevets, contre l’avis de la Commission. En parallèle, les négociations à Genève ont avancé d’un tout petit pas.

Près de 90% des doses de vaccin produites ont été distribuées dans les 20 pays du G20 uniquement. 

Près de 90% des doses de vaccin produites ont été distribuées dans les 20 pays du G20 uniquement.

AFP

De plus en plus de monde se range du côté de ceux qui demandent une levée des droits de propriété intellectuelle des vaccins anti-Covid dans le but de favoriser la production et la distribution des doses dans les pays les moins riches. Le Parlement européen a voté jeudi en ce sens à 355 voix pour et 263 contre. La décision va à l’encontre de celle qu’a tenue l’Union européenne lors des discussions qui se sont tenues cette semaine à l’Organisation mondiale du commerce à Genève.

À une levée des brevets, l’exécutif européen a préféré proposer un accord multilatéral appelant à lever les restrictions sur les exportations de vaccins et de composants (telles qu’elles existent aux Etats-Unis), et encourageant les «accords de licence» volontaires entre entreprises ou les «licences obligatoires» au seul niveau national.

Pas pour tout de suite

Les 164 membres de l’OMC s’étaient réunis mardi et mercredi pour discuter de la demande formulée initialement par l’Inde et l’Afrique du Sud. Comme le relève la RTS, citant une dépêche de l’agence ATS-Keystone, tous les membres se sont mis d’accord pour trouver «dès que possible» un accord pour garantir un accès équitable aux vaccins et autres dispositifs médicaux dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Les discussions doivent se poursuivre pour trouver un compromis entre les pays favorables à la levée pure et simple des brevets, et les autres (dont la Suisse) qui préfèrent travailler sur les capacités de production tout en protégeant la propriété intellectuelle. Des décisions ne sont pas attendues avant fin juillet.

(ywe/afp)

Ton opinion

37 commentaires