Lucerne: Lever le coude pour lui offrir de nouvelles mains
Publié

LucerneLever le coude pour lui offrir de nouvelles mains

Un groupe d'amis a créé une bière spéciale, vendue dans divers bars de Sursee. Le bénéfice servira à financer les prothèses d'un homme ayant perdu ses deux mains dans un accident.

par
jab/ofu
1 / 8
Ces panneaux ont été posés dans différents endroits de Sursee (LU).

Ces panneaux ont été posés dans différents endroits de Sursee (LU).

Gianni Walther
Ils signalent les établissements qui participent à l'action «Hands 4 Beat».

Ils signalent les établissements qui participent à l'action «Hands 4 Beat».

Gianni Walther
Le but: permettre à Beat Moser de s'offrir une prothèse pour remplacer sa main gauche.

Le but: permettre à Beat Moser de s'offrir une prothèse pour remplacer sa main gauche.

Gianni Walther

«Hands 4 Beat» (Des mains pour Beat): tel est le nom de l'action initiée par les amis de Beat Moser. Cet Alémanique, qui habite Sursee (LU), a perdu ses deux mains il y a 35 ans, dans un accident survenu à l'école de recrues, à cause d'une pièce d'artillerie mal chargée.

Cet accident a évidemment fait basculer sa vie. Les activités simples du quotidien, comme s'habiller, cuisiner ou sortir de l'argent de son porte-monnaie, sont devenues de véritables défis.

Peu après son accident, Beat Moser s'était procuré des prothèses, payées par l'assurance militaire. Mais elles ne lui étaient pas d'une grande utilité pour les tâches du quotidien et avait décidé de mener une vie sans main.

Trouver 50'000 francs

Or après tout ce temps, l'Alémanique souhaite malgré tout trouver des prothèses plus fonctionnelles. Il a donc demandé à son assurance de pouvoir être équipé du modèle Michelangelo de l'entreprise Ottobock. Mais vu le prix élevé de cet appareillage (50'000 francs), l'assurance n'est entrée en matière que pour la prothèse de la main droite. S'il veut avoir aussi la main gauche, il doit se débrouiller pour rassembler les 50'000 francs nécessaires.

«C'est un scandale!» s'indigne son ami Tobi Faes. C'est pourquoi il a lancé l'action «Hands 4 Beat» avec plusieurs autres copains. Ils ont fait brasser une bière spéciale à Einsiedeln (SZ). Les bouteilles ont été livrées à divers bars et restaurants de Sursee. Pour chaque bière vendue, 2 francs sont versés sur un compte qui doit servir à financer la deuxième prothèse de Beat Moser.

Action lancée officiellement en mars

«Nous voulions lancer une action positive», raconte Tobi Faes, qui gère l'hôtel Hirschen, situé en vieille-ville de Sursee. Dans l'idéal, il voudrait motiver d'autres commerçants à participer à l'action: «Ça ne doit pas être forcément de la bière. Des boulangers pourraient aussi vendre des pâtisseries, par exemple.» L'action sera officiellement lancée au mois de mars.

Ton opinion