Motocyclisme - L’hommage émouvant de Fabio Quartararo à Jason Dupasquier

Publié

MotocyclismeL’hommage émouvant de Fabio Quartararo à Jason Dupasquier

Vainqueur du GP d’Italie MotoGP, le Français a pris avec lui un drapeau suisse sur la plus haute marche du podium. En Supersport, Aegerter a, lui, fondu en larmes.

par
Jean-Claude Schertenleib
Miguel Oliveira, Fabio Quartararo et Joan Mir

Miguel Oliveira, Fabio Quartararo et Joan Mir

AFP

«J’ai gagné une course, mais j’ai perdu un ami»: très proche de Jason Dupasquier, le Niçois Fabio Quartararo a été envahi par l’émotion après une course MotoGP qu’il a dominée du début à la fin: «A chaque fois que je passais dans le virage No 9, celui où Jason nous a quittés, je pensais à lui. Cette course, c’est la sienne.»

Une course qu’il a gagnée devant le Portugais Miguel Oliveira (KTM), le champion du monde en titre Joan Mir (Suzuki) et un autre Français, Johann Zarco (Ducati). Marc Márquez est tombé, Valentino Rossi a obtenu son meilleur classement de la saison, avec la dixième place.

Moto2: Gardner pour 14 millièmes

Nouveau doublé pour le team dirigé par le Finlandais Aki Ajo: Remy Gardner a battu sur la ligne, après une attaque imparable dans le dernier tour, son voisin de stand, le rookie Raúl Fernández de 14 millièmes.

Troisième sous le drapeau à damier, l’Américain Joe Roberts a été pénalisé d’une position, pour être sorti des limites de la piste dans le dernier tour. Thomas Lüthi, qui s’était rendu au chevet de son pupille, Jason Dupasquier, n’a pas pris le départ de ce GP.

Moto3: une course très serrée

Les compagnons de Jason Dupasquier ont offert un spectacle encore intense, que le jeune Fribourgeois aurait apprécié comme il se doit: quatorze pilotes se tenaient en 1,5 seconde à l’entame du dernier tour. La victoire est revenue à l’Italien Dennis Foggia (Honda), qui a résisté jusqu’au bout à... treize adversaires, roues dans roues du départ à la fin.

Finalement huitième après avoir été pénalisé d’une position – il est sorti des limites de la piste dans l’ultime tour – Acosta reste un confortable leader du championnat du monde, à une semaine du GP de Catalogne.

Aegerter, vainqueur en larmes

Je dédie à Jason ma première victoire en Supersport. Cet après-midi, il était avec moi sur ma moto et je pense beaucoup à sa famille

Dominique Aegerter, pilote bernois en Supersport

De son côté, Dominique Aegerter a appris la terrible nouvelle du décès du jeune fribourgeois moins d’une heure avant le départ de sa course, la seconde du week-end portugais du championnat du monde Supersport, sur le circuit d’Estoril. Huitième au premier pointage, le Bernois a ensuite été exceptionnel, remontant sur les hommes de tête, s’emparant de la première place à trois rondes de l’arrivée, au moment précis où le Sud-Africain Steven Odendaal, vainqueur des trois premières courses de la saison, connaissait un problème technique sur sa Yamaha.

En passant la ligne d’arrivée, «Domi» a montré la croix suisse qui orne son casque, puis a tendu un doigt vers le ciel, avant d’éclater en sanglots: «Je dédie à Jason ma première victoire en Supersport. Cet après-midi, il était avec moi sur ma moto et je pense beaucoup à sa famille. Nous connaissons tous les risques que nous prenons, mais il y a des moments, comme celui-ci, que personne ne veut vivre.»

Ton opinion

26 commentaires