24.09.2020 à 18:00

OcéansL’humain est responsable des vagues de chaleur

Une étude de l’Université de Berne révèle que l’activité humaine a bel et bien un impact sur les vagues de chaleur dans les océans.

L’activité humaine entraîne vingt fois plus de vagues de chaleur dans les mers.

L’activité humaine entraîne vingt fois plus de vagues de chaleur dans les mers.

Keystone

L’activité humaine est à l’origine des vagues de chaleur dans les océans, selon une étude de l’Université de Berne. Le phénomène a des effets dévastateurs sur des écosystèmes marins déjà fragiles.

La responsabilité humaine dans les vagues de chaleur a pu être prouvée, avancent les chercheurs du centre Oeschger pour la recherche climatique de l’Université de Berne dans un communiqué publié jeudi. Ils disent avoir réalisé plusieurs études pour sept vagues qui ont engendré les plus fortes répercussions.

Au moyen d’études statistiques et de simulations climatiques, les scientifiques ont déterminé que ces vagues de chaleur sont vingt fois plus fréquentes dans les mers du monde à cause de l’activité humaine.

Perte définitive

«Ces dernières vagues ont eu des conséquences désastreuses sur les écosystèmes marins», explique Charlotte Laufkötter, chercheuse au centre Oeschger, citée dans le communiqué. «Ils ont maintenant besoin d’une longue période de récupération, s’ils peuvent s’en remettre.»

Les vagues de chaleur marines sont visibles lorsque la température de l’eau est anormalement élevée pendant une longue période dans une région. Si le réchauffement climatique ne peut pas être limité, les chercheurs prévoient que le phénomène se produise chaque année ou tous les dix ans, provoquant la perte définitive de nombreux écosystèmes marins.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!