Liban: les rapatriés continuent d'arriver en Suisse
Actualisé

Liban: les rapatriés continuent d'arriver en Suisse

Trois avions rapatriant une partie des Suisses évacués samedi du Liban ont atterri dimanche et lundi à l'aéroport de Zurich.

Les trois appareils transportaient 344 Suisses au total.

Deux appareils sont arrivés dimanche soir presque l'un derrière l'autre vers 22h45, selon le porte-parole. Ils transportaient 188 passagers. Le troisième appareil a atterri lundi vers 06h15 à Kloten, selon la même source, avec 156 Suisses à son bord.

Des responsables du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et humanitaires de la DDC étaient présents pour accueillir toutes ces personnes, ainsi qu'une équipe spéciale de l'aéroport, a précisé Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du DFAE.

«Beaucoup de fatigue»

«On a pu constater beaucoup de fatigue, physique et nerveuse, chez les gens», a expliqué M. Jeannerat. Aucun blessé n'est toutefois à signaler. Les personnes les plus vulnérables (enfants, personnes âgées ou handicapées) se trouvaient notamment à bord des deux premiers appareils, avait indiqué auparavant le DFAE.

Annoncé dans un premier temps par un communiqué dimanche soir du DFAE pour acceuillir les Suisses à leur arrivée à Kloten, le président de la Confédération Moritz Leuenberger, en raison de l'arrivée tardive des avions, n'a finalement pas pu se rendre à l'aéroport dimanche en raison «d'autres obligations», a dit le porte-parole du DFAE.

850 Suisses

Au total, 333 ressortissants helvétiques sont arrivés dimanche à Larnaca (Chypre) en provenance de Beyrouth à bord du bateau affrété par Berne. La Suisse a jusqu'ici aidé 850 de ses ressortissants à quitter le Liban dans sa plus grande opération d'évacuation depuis plusieurs décennies.

Au Liban, l'ambassade de Suisse à Beyrouth «demeure pleinement opérationnelle», souligne le DFAE. Les opérations de secours pour les Suisses immobilisés dans le sud du Liban se poursuivent. Ces personnes sont dans une situation très difficile du fait des opérations militaires.

Les ressortissants suisses qui demandent une aide pour quitter le Liban et ceux qui ont décidé de rester pour le moment au Pays du Cèdre peuvent «en tout temps» s'adresser à la représentation helvétique dans la capitale libanaise. Le DFAE n'organisera toutefois plus d'opération d'évacuation de masse, précise M. Jeannerat.

Dans ce contexte, la ligne téléphonique d'urgence du DFAE a cessé de fonctionner dimanche. Dès lundi, les personnes concernées peuvent contacter la Division politique VI du DFAE au 031 324 98 08. En cas d'urgence, le service de piquet du DFAE est atteignable 24 heures sur 24 au 031 323 30 99.

(ats)

Ton opinion