Actualisé 25.07.2008 à 21:42

Liban: sept morts dans des affrontements à Tripoli

Sept personnes, dont un garçon de 10 ans, ont péri vendredi alors que les combats ont repris entre membres des communautés sunnite et alaouite à Tripoli, dans le nord du Liban.

La septième victime est un homme d'une trentaine d'années appartenant à la communauté sunnite, a précisé le responsable qui a demandé de ne pas être nommé.

L'homme a été tué peu avant minuit pendant les combats qui ont repris en fin de soirée, a ajouté le responsable.

Les tirs sporadiques qui s'étaient poursuivis après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu à 18H00 (15H00 GMT, se sont intensifiés par la suite, accompagnés de tirs de roquettes RPG, a-t-il poursuivi.

Un enfant de dix ans, blessé à la tête par une balle perdue, a succombé à l'hôpital, a précisé ce responsable.

Deux femmes figurent également parmi les personnes tuées dans les affrontements entre des combattants du quartier à forte majorité sunnite de Bab al-Tebbaneh et celui à majorité alaouite de Jabal Mohsen, selon le responsable des services de sécurité.

Les combats, qui ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi, ont également fait 33 blessés.

«L'armée a dépêché des renforts dans les zones de confrontation pour assurer le respect du cessez-le-feu et le commandement de l'armée s'est engagé auprès de nous à répliquer fermement à toute violation du cessez-le-feu», a annoncé à la presse le député sunnite Mohamed Abdel Latif Kabbara, issu de la majorité.

Les combats avaient éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi et s'étaient intensifiés dans la matinée, certains impliquant des roquettes de type RPG, selon un correspondant de l'AFP.

Selon le responsable des services de sécurité, la plupart des blessés l'ont été dans des échanges de tirs, et au moins un a été touché par un tireur embusqué.

Le mufti (sunnite) du nord du Liban, Malek al-Chaar, avait annoncé plus tôt un cessez-le-feu à partir de 12H30 (09H30 GMT), au terme d'une réunion entre responsables politiques et religieux de Tripoli, mais il n'a pas été respecté. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!