Actualisé 21.08.2008 à 16:41

Afrique du SudLibération d'un Blanc qui avait jeté son employé noir aux lions

Un fermier sud-africain blanc condamné pour avoir jeté un de ses employés noirs aux lions a été remis en liberté conditionnelle jeudi.

Il a finalement passé seulement trois ans derrière les barreaux.

Mark Scott-Crossley, 40 ans, qui était responsable d'une ferme d'élevage d'animaux sauvages dans la province du Limpopo, avait été condamné à la prison à vie en 2005 pour le meurtre de son employé Nelson Chisale.

En 2007, la Cour suprême d'appel avait réduit sa peine à 5 ans, estimant que le tribunal n'avait pas prouvé que l'employé était encore vivant quand il avait été jeté aux lions. Les restes de la victime avaient été découverts le 31 janvier 2004 dans une réserve de lions proche du célèbre parc Kruger.

«Il est évident que pour la classe ouvrière et pour les communautés pauvres, les personnes riches et blanches continueront à recevoir un traitement différent des pauvres», a commenté la plus importante confédération syndicale du pays, la Cosatu.

Le régime raciste d'apartheid est tombé en 1994 en Afrique du Sud. Dans ce pays, les condamnés peuvent être remis en liberté conditionnelle après avoir servi une bonne partie de leur peine. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!