Mali: Libération de deux Autrichiens détenus au Sahara depuis février
Actualisé

MaliLibération de deux Autrichiens détenus au Sahara depuis février

Un couple d'Autrichiens, enlevé le 22 février en Tunisie et retenus depuis au Mali, a été libéré, a annoncé vendredi le ministère autrichien des Affaires étrangères.

Tous deux sont en bonne santé et devaient rejoindre dans la journée Bamako, la capitale malienne.

Wolfgang Ebner et sa compagne Andrea Kloiber ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi après 252 jours de séquestration, a annoncé la cheffe de la diplomatie autrichienne Ursula Plassnik, confirmant l'annonce de leur libération par la présidence du Mali.

«Les deux otages autrichiens sont libres, sous la protection de l'armée malienne et ils se portent bien», avait annoncé peu auparavant une source à la présidence malienne. Le ministère autrichien des Affaires étrangères a prévu d'envoyer un avion dans la capitale malienne pour le rapatriement de ces deux otages en Autriche.

Mme Plassnik s'est envolée vendredi après-midi à bord d'un avion militaire autrichien, vers la capitale malienne. Interrogée à son départ sur le versement d'une éventuelle rançon, elle a déclaré: «L'Autriche a toujours clairement fait connaître sa position à ce sujet». «Nous avons toujours privilégié une solution humanitaire et c'est aussi pourquoi la libération des otages a pris autant de temps», a-t-elle affirmé.

En solo dans le sud de la Tunisie

Wolfgang Ebner, 51 ans, et Andrea Kloiber, 44 ans, originaires de la région de Salzbourg voyageaient à bord de leur véhicule 4X4 dans le sud de la Tunisie lorsqu'ils ont été enlevés le 22 février puis transférés dans le nord du Mali. Leur enlèvement avait été revendiqué le 10 mars par la Branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Baqmi, ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat, GSPC).

Dès l'annonce de la revendication de l'enlèvement en mars, le gouvernement autrichien avait dépêché son ambassadeur Anton Prohaska, un expert de l'Afrique, au Mali où il tentait d'obtenir leur libération avec l'aide des autorités maliennes. Mme Plassnik a remercié le président malien Amadou Toumani Touré pour la libération des deux otages.

(ats)

Ton opinion