Somalie: Libération de quatre membres d'ACF
Actualisé

SomalieLibération de quatre membres d'ACF

Quatre membres de l'ONG française Action contre la Faim (ACF), deux Françaises, un Belge et un Bulgare, ainsi que leurs deux pilotes kenyans qui étaient retenus en otages en Somalie ont été libérés, a annoncé mardi la présidence française.

Ils étaient détenus depuis neuf mois.

Les quatre employés d'ACF et les deux pilotes d'avion qui les accompagnaient avaient été enlevés début novembre par des inconnus armés en Somalie, près de Dhusa Mareb (environ 350 km au nord de Mogadiscio), non loin de la frontière avec l'Ethiopie.

Le président français Nicolas Sarkozy «se réjouit et exprime son vif soulagement après l'annonce de la libération» des 4 humanitaires et leur deux pilotes, a indiqué la présidence dans un communiqué.

2 autres français détenus

Le président français a «adressé ses chaleureuses félicitations à tous ceux dont l'implication a permis le dénouement de cette prise d'otages».

»Il a réaffirmé sa détermination à lutter contre ces actes criminels, aux côtés de tous nos partenaires de la communauté internationale», ajoute encore la présidence.

Rançon

»D'après mes informations, une rançon de trois millions de dollars a été versée pour la libération des six otages», a déclaré à Reuters par téléphone Farah Hussein, un notable de Gourael, dans le centre de la Somalie. Interrogé à ce sujet, le ministère français des Affaires étrangères s'est refusé à tout commentaire.

Les employés humanitaires travaillant en Somalie sont de plus en plus fréquemment la cible d'assassinats ou d'enlèvement dans ce pays en proie à l'anarchie, quasiment privé d'autorité centrale depuis près d'une vingtaine d'années.

Deux agents français, relevant du ministère de la Défense et en mission auprès des autorités somaliennes reconnues internationalement, sont eux par ailleurs toujours détenus en Somalie, après leur enlèvement le 14 juillet.

(ats)

Ton opinion