Libération des otages des FARC:«une opération délicate» pour Chavez
Actualisé

Libération des otages des FARC:«une opération délicate» pour Chavez

Le président vénézuélien Hugo Chavez a affirmé vendredi qu'un dispositif de haute sécurité avait été mis en place pour recevoir les trois otages, dont l'ancienne directrice de campagne d'Ingrid Betancourt, que doivent libérer les FARC.

«A mon arrivée à Caracas, j'ai des plans déjà préparés pour les recevoir», a-t-il déclaré en marge d'un sommet latino-américain sur le pétrole à Cienfuegos, à Cuba. «Ce sera une opération délicate».

Il a affirmé que certains groupes colombiens -proches du gouvernement ou qui en font même partie- «vont essayer de faire en sorte que la libération échoue». «Mais nous la réussirons», a-t-il assuré.

Hugo Chavez n'a donné aucune précision sur la date à laquelle il comptait recevoir les trois otages des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Il doit se rendre samedi à Santiago, deuxième ville de Cuba.

Les FARC ont annoncé leur intention de libérer la directrice de campagne d'Ingrid Betancourt Clara Rojas, son fils Emmanuel né il y a trois ans pendant sa détention et qui aurait été conçu avec un guérillero, ainsi que Consuelo Gonzalez, ancienne parlementaire enlevée en septembre 2001. AP

jp/v (ap)

Ton opinion