Genève: Libération provisoire demandée par Warluzel
Actualisé

GenèveLibération provisoire demandée par Warluzel

Accusé d'avoir fait feu en direction de son employée début janvier, l'avocat genevois vit sous régime de la détention provisoire depuis. Il a demandé à être libéré.

Dominique Warluzel, en 2001.

Dominique Warluzel, en 2001.

photo: Kein Anbieter

La requête est partie lundi matin. Selon tdg.ch, l'avocat genevois Dominique Warluzel, soupçonné d'avoir tiré une balle de revolver en direction d'une employée, le 2 janvier dernier, a demandé ce jour sa remise en liberté par la voix de son défenseur. Mis en prévention pour tentative de meurtre, il a été placé en détention provisoire dans une unité spécialisée de l'hôpital cantonal.

L'information a été confirmée au site de la «Tribune» par le Pouvoir judiciaire. Le Ministère public a trois jours pour se déterminer et présenter sa position au Tribunal des mesures de contraintes. Il aurait proposé d'être assigné à résidence dans une clinique privée, ajoute «Le Temps».

(20 minutes)

Ton opinion