Vendredi à Genève: Libéré, Pony Pony Run Run prend son pied

Actualisé

Vendredi à GenèveLibéré, Pony Pony Run Run prend son pied

Les musiciens du groupe pop-rock s'éclatent en live depuis qu'ils ne cherchent plus à atteindre la perfection. La preuve le vendredi 9 novembre 2012 au MàD.

par
Julien Delafontaine
Gaëtan, le chanteur, n'a pas son pareil pour allumer le public.

Gaëtan, le chanteur, n'a pas son pareil pour allumer le public.

Pony Pony Run Run fait tache dans le paysage musical français. En effet, ce combo s'est fait découvrir sans l'aide d'une radio et sans se montrer dans une émission de télé-réalité. Non, c'est sur scène qu'il a gagné ses galons. Et c'est seulement une fois qu'il affichait complet partout où il se produisait qu'il a enregistré son 1er essai. C'était en 2009, quatre ans après sa formation.

Depuis, le trio a été sacré révélation de l'année aux Victoires de la Musique et a pondu un deuxième album. Un bijou de créativité. Au festival Caribana, cet été 2012, il nous a confié avoir dopé sa musique aux sonorités dance: «Après deux ans de tournée, on voulait revenir en offrant quelque chose de nouveau sur scène.» C'est le cas. Leur live est plus pêchu.

Mieux, sous les projecteurs, les musiciens s'éclatent plus que jamais. A Crans-près-Céligny, ils nous avaient avoué: «On a compris qu'un bon concert n'est pas celui rendu avec une copie parfaite mais celui où on a pris du plaisir.» Jouissance partagée.

Mieux, sous les projecteurs, les musiciens s'éclatent plus que jamais. A Crans-près-Céligny, ils nous avaient avoué: «On a compris qu'un bon concert n'est pas celui rendu avec une copie parfaite mais celui où on a pris du plaisir.» Jouissance partagée.

Pony Pony Run Run

Vendredi 9 novembre 2012 au MàD de Genève.

Ton opinion