Actualisé

Libérée, Céline supplie les talibans de relâcher les autres otages

«S'il vous plaît, libérez-les», a supplié Céline, en larmes, lors de sa première apparition publique.

Relâchée samedi par les talibans, l'humanitaire française a plaidé pour que ses quatre collègues de Terre d'Enfance, trois Afghans et un Français, aient la vie sauve.

«Eric est comme moi, en Afghanistan comme ami», a-t-elle dit de son compatriote, devant les journalistes rassemblés à l'ambassade de France à Kaboul.

«Hashim, Rasul et Azrat sont Afghans. Ils sont musulmans (...) Ils ont des enfants qui les attendent», a souligné Céline, en pleurs. «S'il vous plaît, libérez-les», a-t-elle conclu, la voix brisée par l'émotion.

L'otage française avait été remise samedi matin à des chefs tribaux de la province de Kandahar, selon un porte-parole des talibans. La Croix-Rouge explique l'avoir ensuite placée à bord d'un avion à destination de Kaboul.

Les deux Français et les trois Afghans avaient été enlevés le 3 avril dans la province de Nimroz (sud-ouest de l'Afghanistan). Le 20 avril, leurs ravisseurs avaient donné une semaine pour que Paris retire ses troupes d'Afghanistan et que Kaboul accepte un échange de prisonniers.

Tandis que l'ultimatum arrivait à échéance samedi, les talibans ont libéré Céline pour, ont-ils expliqué, faire mentir ceux qui affirment que les talibans «n'ont aucun respect pour les droits des femmes».

Et ils ont répété leurs revendications. «Quand le gouvernement français aura retiré ses forces de notre pays, alors nous négocierons la libération de cet homme français ainsi que celle des trois Afghans», a déclaré dans un entretien téléphonique avec l'Associated Press, Qari Youssef Ahmadi, porte-parole des talibans. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!