Martigny (VS) - Licencié pour avoir massé les épaules d’une collègue contre son gré
Publié

ValaisLicencié pour avoir massé les épaules d’une collègue contre son gré

Le responsable administratif du centre de vaccination de Martigny a eu un comportement déplacé envers plusieurs jeunes femmes. Il a été licencié par son employeur, l’Etat du Valais.

Image d’illustration.

Le responsable administratif du centre de vaccination de Martigny a été licencié le 9 juillet. Il a été congédié pour avoir massé les épaules d’une secrétaire, la veille, malgré les protestations de cette dernière. Il a fallu l’intervention de tierces personnes pour que le responsable stoppe son action. Selon le Blick qui dévoile ces faits, l’homme aurait déjà eu des comportements inappropriés avec des infirmières les jours précédents.

Jugeant les faits graves, le responsable du centre a alors immédiatement alerté le chef de service de la santé. Victor Fournier s’est rendu dès le lendemain matin sur les lieux, afin d’obtenir des éclaircissements. Chacun a reconnu les faits et l’employé a été licencié sur-le-champ. «Il s’agit d’actes intolérables, même s’ils ne tombent pas sous le coup de la loi», précise-t-il.

D’abord en poste au centre de Sion, «cet employé a été appelé à Martigny car nous avions besoin de ses compétences», explique Victor Fournier. «Il est évident que nous aurions agi plus tôt, si les victimes de ces comportements problématiques avaient déposé une plainte», avoue-t-il à nos confrères.

Vers une suite politique

Conseiller d’Etat valaisan en charge de la santé, des affaires sociales et de la culture, Mathias Reynard se félicite de la réaction de son service «qui a pris la bonne décision et a assuré un excellent suivi du problème par le biais du soutien psychologique».

L’affaire aura une suite politique. L’élu socialiste planche sur la mise en pratique dans son Département, voire plus largement, d’outils d’analyse et de prévention déjà en vigueur dans le canton de Neuchâtel, en faveur de l’égalité femmes-hommes au travail.

(FAZ)

Ton opinion