Neuchâtel: Licencié pour non-respect des règles Covid, le recours d’un médecin n’aboutit pas

Publié

NeuchâtelLicencié pour non-respect des règles Covid, le recours d’un médecin n’aboutit pas

Le Neuchâtelois s’est rendu sur son lieu de travail alors qu’il devait être isolé. Licencié avec effet immédiat, il a fait opposition au Tribunal cantonal neuchâtelois. Qui l’a débouté.

Le changement de directives auraient induit le médecin en erreur.

Le changement de directives auraient induit le médecin en erreur.

20min/Sébastien Anex

Le médecin a pensé avoir contracté le coronavirus une première fois en avril 2020. En l’absence de symptômes, il a été autorisé à travailler le jour même, en attendant le résultat.

Rebelote en octobre 2020, sauf que les directives avaient changé entre temps: il devait rester isolé en attendant les résultats du test, ce qu’il n’a pas fait. Il s’est tout de même rendu à un rendez-vous professionnel à l’hôpital.

Un comportement qui lui a valu un licenciement avec effet immédiat mettant «sciemment en danger la sécurité sanitaire de l’établissement», nous apprend ArcInfo.

Son recours a été balayé d’un revers de main par le Tribunal cantonal neuchâtelois, qui estime que le médecin était tenu d’être au courant des changements de mesures Covid et de respecter les mesures d’isolement.

(jem)

Ton opinion

64 commentaires