Genève: Licenciement collectif pour 40 employés d’une multinationale
Actualisé

GenèveLicenciement collectif pour 40 employés d’une multinationale

Selon le syndicat Unia, l’entreprise XPO Logistics a congédié tous ses employés du site de Satigny (GE).

par
Maria Pineiro
Caisse cantonale de chômage
Caisse cantonale de chômage

Une quarantaine d’employés vont désormais pointer au chômage.

KEYSTONE

Au chômage technique depuis fin mars, la quarantaine d’employés genevois de la multinationale XPO Logistics ont été licenciés, a annoncé Unia jeudi. Pour le syndicat, cette décision est inconcevable alors «que le chiffre d’affaires de toutes les sociétés de logistique est en train d’exploser en Suisse, avec un carnet de commandes bien rempli et des nouveaux postes qui s’ouvrent presque quotidiennement». Il pointe la mauvaise gouvernance de XPO, qui aurait perdu «son seul client en Romandie». Il s’agirait de la première entreprise de ce secteur à agir de la sorte, d’après le communiqué envoyé par les défenseurs des travailleurs. «Nous avons entamé des discussions avec cette entreprise depuis des mois et avons mis en exergue la grande précarité du site, dépendant d’un seul client», précise Umberto Bandiera, d’Unia.

Unia exige désormais la prolongation de la période de consultation jusqu’à fin mai et l’ouverture d’une négociation collective avec les représentants syndicaux. Il dénonce la réponse de XPO Logistics qui, selon lui, aurait refusé d’entrer en discussion et de reconnaître la légitimité du syndicat, malgré le mandat reçu par la quasi-totalité des employés. «Selon l’avancée du dossier, nous saisirons les autorités genevoises dès lundi. Une assemblée générale du personnel a été convoquée par des canaux numériques pour mercredi prochain, « nous discuterons des mesures de lutte et de l’élaboration d’un plan social » annonce Umberto Bandiera.

Plan social «pas nécessaire»

XPO Logistics confirme les licenciements. «Notre client a pris la décisions de mettre un terme à ses activités avec XPO sur le site de Satigny. Aussi, au regard de cette décision et de l’échéance, nous avons entamé une période de consultation directe avec nos collaborateurs. Nous nous efforcerons de soutenir les employés pendant cette période», réagit une porte-parole de l’entreprise. S’agissant de l’élaboration d’un plan social, elle indique que cela n’est pas nécessaire, à la connaissance de XPO Logistics.

Trop de chômage

L'Union syndicale suisse (USS) hausse le ton. Elle constate une forte hausse du taux de chômage en à peine quelques semaines. Une évolution qu'elle qualifie de «sans précédent». L'USS dénonce le recours des entreprises au chômage partiel en même temps que 50'000 licenciements. La faîtière appelle les employeurs à «faire preuve de solidarité et maintenir les emplois».

Ton opinion

51 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

KLAUS

22.05.2020, 23:06

Heureusement pour la Suisse les frontaliers repartent en france pour toucher leurs chomage ce qui n est pas le cas pour les étrangers vivant en Suisse c est la suisse qui paie leurs chomage malheureusement eux ne vont pas retourné dans leurs pays

ganache

09.05.2020, 13:23

La pléthore de ces "boîtes" avec des noms "douter mer" elles commencent à tomber... mais dans le cas présent aucun renseignement sur ce que *BRCOLAIT*. XPO LOGISTIC avec son "unique client"ils ne devaient pas faire grand chose pour licensier autant de monde... 😇

Calos

08.05.2020, 23:55

Pourquoi mon commentaire n'a pas été édité? Peut-être que je disais la vérité, comme je fais parti des 31 licenciés et non 4O!!! C'est Pouly en supprimant tous ses points de livraison hors Magasins qui a fait tout couler!!! Depuis des années ça coule... Pouly a juste licencier 45 personnes en Janvier Févier Mars.... ils nous ont vendu il y a 3 ans comme des merdes A XPO et là ils coulent et emmènent avec eux XPO.