Fribourg: Lidl peut poursuivre ses travaux à Sévaz
Actualisé

FribourgLidl peut poursuivre ses travaux à Sévaz

La chaîne de supermarchés allemande Lidl est dans son droit en ouvrant son chantier à Sévaz (FR) malgré une procédure encore pendante, juge le préfet de la Broye fribourgeoise.

Lidl est arrivé en Suisse en 2009.

Lidl est arrivé en Suisse en 2009.

Ce dernier ne fera pas cesser les travaux comme le réclamaient des opposants.

Les pelleteuses sont à l'oeuvre depuis mi-octobre pour construire le centre logistique du groupe. «Du moment que Lidl remplit les conditions et que son autorisation de construire est entrée en force, je ne peux pas empêcher les travaux», explique Christophe Chardonnens dans une interview publiée mardi dans «La Liberté».

Les adversaires du projet, qui ont recueilli un peu plus de 300 signatures pour leur pétition, relèvent que Lidl souhaite modifier les conditions d'accès au site pour les poids lourds et que les 38 oppositions à cette demande sont toujours pendantes.

Tactique du salami

L'entreprise prévoit 102 quais alors que le nombre de camions est limité à 120 par jour. Elle emploie en fait la «tactique du salami», dénoncent les sections fribourgeoises de l'Association Transports et Environnement (ATE), du WWF et de Pro Natura.

Car elle avait affirmé que le centre ne serait pas viable économiquement avec un trafic poids-lourds limité. Si elle prend le risque d'en commencer tout de même la construction, c'est pour passer en force, avertissent les opposants.

«Dire que les autorités risquent de se retrouver devant le fait accompli, c'est faire fi de notre système juridique en matière de construction, qui comprend suffisamment de garde-fous», réplique de son côté le préfet de la Broye. (ats)

Ton opinion