Santé: Lien établi entre Zika et microcéphalie du foetus
Actualisé

SantéLien établi entre Zika et microcéphalie du foetus

Des scientifiques américains ont confirmé cette relation avec certitude.

1 / 96
Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude. (Mardi 5 septembre 2017)

Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude. (Mardi 5 septembre 2017)

Keystone
Des millions de moustiques porteurs d'une bactérie réduisant leur capacité à transmettre des virus ont été lâchés à Rio dans l'espoir qu'ils se reproduisent. (Mardi 29 août 2017)

Des millions de moustiques porteurs d'une bactérie réduisant leur capacité à transmettre des virus ont été lâchés à Rio dans l'espoir qu'ils se reproduisent. (Mardi 29 août 2017)

AFP
Les malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie, selon une étude des autorités américaines. (Jeudi 2 mars 2017)

Les malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie, selon une étude des autorités américaines. (Jeudi 2 mars 2017)

Keystone

Des chercheurs des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont établi pour la première fois avec certitude que le virus Zika peut provoquer la microcéphalie du foetus, selon une étude publiée jeudi.

«C'est désormais clair, les CDC ont conclu que le Zika provoque bien la microcéphalie», a déclaré le Dr Tom Frieden, directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, en présentant les conclusions de cette étude publiée en ligne dans le New England Journal of Medicine. Les autorités avaient une forte présomption que le Zika, transmis par un moustique, pouvait provoquer des malformations chez les foetus des femmes enceintes infectées, mais n'en avaient pas encore la certitude. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion