Actualisé 24.04.2013 à 09:46

Arabie saoudite

Lieux de culte non musulmans interdits

L'Arabie saoudite continuera d'interdire sur son sol les lieux de culte autres que musulmans, a affirmé le ministre saoudien de la Justice devant des parlementaires européens à Bruxelles.

L'Arabie saoudite, «du fait qu'elle abrite les lieux saints musulmans ne permet pas (l'édification sur son sol) de lieux de culte autres que musulmans», a déclaré le ministre Mohamed al-Issa, selon le quotidien Al-Hayat.

Ultra-conservateur

Le ministre était interrogé mardi par des parlementaires européens sur l'interdiction par l'Arabie saoudite, un royaume ultra-conservateur appliquant une version rigoriste de l'islam, de lieux de culte non musulmans.

L'Arabie saoudite est régulièrement critiquée pour cette interdiction et celle de célébrer sur son sol tout autre culte que musulman. Le royaume abrite les deux premiers lieux saints de l'islam, la Grande Mosquée de la Mecque et le Mausolée du Prophète à Médine.

Ses voisins arabes autorisent la célébration de cultes non musulmans et l'édification d'églises.

L'Arabie saoudite et ses voisins accueillent des millions d'étrangers de différentes religions. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!