Jura: Ligne Bâle-Genève: mobilisation des députés
Actualisé

JuraLigne Bâle-Genève: mobilisation des députés

Le Parlement jurassien intervient à son tour dans le dossier de la suppression de la liaison directe entre Bâle et Genève via Delémont dès fin 2015.

Les députés jurassiens ont écrit aux CFF pour leur demander de ne pas céder à la précipitation. Dans une résolution adoptée mercredi à l'unanimité, ils demandent aux CFF et à l'Office fédéral des transports (OFT) de maintenir l'horaire actuel tant que des mesures pour éviter une dégradation de l'offre n'auront pas abouti.

Le Parlement estime que les modifications qui doivent être prises dès le changement d'horaire de décembre 2015 en raison des travaux en faveur du noeud ferroviaire de Lausanne vont entraîner une dégradation de l'offre dans la région. Les travaux devraient durer une dizaine d'années.

Nord-ouest de la Suisse

«Ce n'est pas qu'un problème jurassien», a souligné le ministre Philippe Receveur. Pour le chef du Département de l'environnement et de l'équipement, ces modifications auront des conséquences pour tout le Nord-ouest de la Suisse, le Jura bernois et La Chaux-de-Fonds (NE). Il estime qu'il faut réduire la durée des travaux et revoir l'offre de l'horaire.

Pour le canton du Jura, la suppression de la liaison sans changement entre Bâle et Genève via Delémont aura aussi pour conséquence une baisse de la fréquentation, selon le texte de la résolution. Pour le Parlement, il y a donc un risque de déclassement de cette ligne.

Avant le Parlement jurassien, les Villes de Delémont et de Moutier (BE), ainsi que l'Assemblée interjurassienne (AIJ) avaient déjà signifié leur mécontentement et leur inquiétude aux CFF et à la Confédération. (ats)

Ton opinion