Suisse - hooligans: Ligne CFF bloquée par des fans après le match
Actualisé

Suisse - hooligansLigne CFF bloquée par des fans après le match

Des hooligans ont perturbé le trafic ferroviaire dimanche soir entre Bâle et Muttenz (BL) à l'issue du match entre le FC Bâle et Grasshopper.

Le trafic ferroviaire a été interrompu dimanche soir entre Bâle et Muttenz, des hooligans ayant perturbé le trafic à l'issue du match de football FC Bâle - Grasshopper. Si la ligne a été rétablie vers 21 heures, les CFF ont averti qu'il fallait néanmoins s'attendre à des retards en soirée.

Des fans zurichois qui revenaient de Bâle dans un train spécial ont à plusieurs reprises actionné le frein d'urgence, bloquant la ligne Olten (SO) - Zurich. Vers 19h20, les énergumènes, au nombre de mille environ, sont sortis du train et ont envahi les voies en gare de Muttenz.

Pour des raisons de sécurité, les CFF ont dû interrompre le trafic, a indiqué à l'ats leur porte-parole Christian Ginsig. Vers 20h00, les trains circulaient à nouveau, mais sur deux voies seulement et au pas.

Débordements devant le stade

Les débordements avaient déjà commencé devant le stade après le match. Une cinquantaine de fans de Grasshopper cagoulés ont affronté des supporters de l'équipe locale ainsi que les forces de l'ordre. Un homme de 25 ans a été blessé à la tête, a indiqué la police cantonale. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Une fois dans le train, les hooligans ont tiré si fort le frein de secours dans certaines voitures qu'ils l'ont bloqué. Il a ainsi fallu décrocher quatre wagons du train. Cette composition raccourcie n'est pas allée plus loin que Muttenz, où les agités ont à nouveau tiré le frein d'urgence.

Les supporters du GC devaient rentrer à Zurich à bord d'un autre train. Dans l'intervalle, un second train spécial momentanément bloqué par les voitures avariées a pu quitter Bâle en utilisant des voies de manoeuvre. Il a traversé Muttenz sans problème, selon M. Ginsig. (ats)

21e convoi perturbé

C’est le 21e convoi qui est perturbé de la sorte depuis le début de l’année. Un décompte de l’ex-régie fédérale liste en effet précisément tous les dommages infligés aux trains spéciaux par les excités des stades, relatait hier la «SonntagZeitung». Ces incivilités vont des pétards ou des fumigènes balancés dans les trains, à des actes plus graves comme ce départ de feu dans un wagon qui transportait des fans du FC Lucerne. /frs

Ton opinion