France: Ligue du LOL: les «Inrocks» virent 2 salariés

Publié

FranceLigue du LOL: les «Inrocks» virent 2 salariés

Selon «Libération», deux journalistes ont été licenciés cette semaine. Ils faisaient partie du groupe Facebook accusé de cyberharcèlement.

par
cht
AFP/Une trentaine de journalistes se sont livrés à du cyber-harcèlement via la Ligue du LOL

Les têtes commencent à tomber en France dans l'affaire de la «Ligue du LOL». Le magazine culturel français «Les Inrocks» aurait licencié deux membres de sa rédaction en chef, révèle le journal «Libération» sur son site. Les deux hommes avaient été mis à pied par la direction le 11 février dernier.

Selon «Libération», le journal justifierait ces licenciements par l'impact négatif sur «l'image» du journal et sur la «crédibilité journalistique» des intéressés au sein de la rédaction. Il reproche également à ses deux journalistes d'avoir eu des comportements non-professionnels dans l'exercice de leur fonction hiérarchique.

Trentaine de journalistes

L'affaire de la « ligue du LOL » concerne un groupe d'une trentaine de journalistes et communicants accusés d'avoir cyberharcelé d'autres internautes, notamment des femmes, autour des années 2010, des faits révélés après une enquête de «Libération». Une petite dizaine d'entre eux, dont des rédacteurs en chef web à «Libération» et aux «Inrockuptibles», ont été suspendus ou se sont mis en retrait de leurs activités.

Selon des témoignages, certaines victimes ont également été harcelées sexuellement, des membres du groupe rendant publiques des photos d'elles nues sans leur consentement, photos parfois piratées. Dans la foulée de cette affaire, plusieurs femmes journalistes dans le jeu vidéo ont publié des témoignages de harcèlement (et d'agression sexuelle pour l'une d'elle) dans ce milieu régulièrement critiqué pour son machisme. (cht/20 minutes)

Ton opinion